Les notes de l’Italie face à l’Arménie

Par Aurélien Bayard publié le 06 Sep 2019

Après un premier quart d’heure en faveur de l’Arménie qui a vu les locaux ouvrir le score, la Squadra Azzurra a su trouver les ressources nécessaires pour égaliser et surtout l’emporter. En attendant, c’est toujours un 5/5 pour l’équipe de Roberto Mancini. Voici les notes des protagonistes de la rencontre, le barème est italien.

Donnarumma 5,5 : Gigio a eu très peu de choses à faire mais sur la seule frappe véritablement dangereuse, il a pris un but.

Emerson 6,5 :  le joueur de Chelsea est à l’origine du centre qui permet l’égalisation de Belotti. D’ailleurs, tout au long du match son apport offensif a été un plus pour l’Italie. Heureusement que ce n’était que l’Arménie, car ses nombreuses montées laissaient un grand vide côté gauche.

Romagnoli 5,5 : Alessio avait la lourde tâche de remplacer Chiellini. Oui il a fait plusieurs interventions victoirieuses, oui il s’est aussi signalé dans la surface adverse, mais quand même, il se fait passer devant par Karapetyan qui a pu marqué.

Bonucci 5,5 : Lui aussi a des choses à se reprocher sur le but de l’Arménie. Pas assez agressif, il a donc laissé tout le loisir à Karapetyan d’ajuster Donnarumma. Rancunier, il en a donc rajouté après un contact avec le buteur arménien pour l’exclure. On peut louer sa belle passe décisive pour Pellegrini.

Florenzi 4,5 : Le romain s’est laissé débordé plusieurs fois par les attaquants de l’Arménie. Il avait aussi sûrement la consigne de ne pas trop monter car son homologue du côté gauche était dans un rôle complètement offensif. Mais sur le seul centre qu’il a tenté, il s’est déchiré.

Barella 5 : C’est lui qui perd la balle qui amène la contre-attaque victorieuse de l’Arménie. Il a essayé de se racheter en lançant Belotti devant les buts et en prenant un carton jaune pour annihiler une autre action arménienne dangereuse mais on sent que le néo-interiste manquait de rythme. Remplacer par Sensi

Jorginho 5 : Très peu de prise de risque, se met rarement en avant, comme trop souvent en Nazionale.

Verratti 6 : Il aurait mérité un demi-point en plus car sa capacité à orienter le jeu, ses corners dangereux et le nombre de ballon gratté en font un des maillons forts de cette équipe d’Italie. Malheureusement son 3ème carton jaune en 5 matchs le prive de la prochaine rencontre. Calma Marco !

Chiesa 4 : Match vraiment trop brouillon pour le florentin. Il a beaucoup tenté et beaucoup raté. Remplacé dans l’indifférence par Lorenzo Pellegrini.

Bernardeschi 5 : On peut louer sa combativité hors du commun mais derrière cela manque souvent de précision. Remplacé par Lasagna

Belotti 7 : Il est là l’homme du match ! 2 buts (sous réserve), 2 refusés pour cause de hors-jeu, une activité de tous les instants. Le héros de cette soirée a grandement marqué des points auprès de Mancini. Performance à répéter pour asseoir complètement sa position

—-

Lorenzo Pellegrini 6 : Dès qu’il rentre il se signale par une action dangereuse. Il permet ensuite à l’Italie de prendre l’avantage grâce à son 1er but en sélection.

Sensi 6 : Plus serein et entreprenant que Barella, on le sent monter en puissance de jour en jour.

Lasagna : non noté

Mancini 6,5 : Quelques entêtements avec des joueurs toujours moyens, mais ses remplacements ont permis aux azzurri de l’emporter. La place de leader est ainsi conforté et il peut aborder la suite encore plus sereinement.

 

Aurélien Bayard



Lire aussi