Les notes de l’Italie face à la Turquie

Par Kévin Gasser publié le 12 Juin 2021
Crédits

Une entrée en beauté ! Sur son terrain du Stadio Olimpico, la Nazionale a dominé la Turquie (3-0) pour le premier match de cet Euro 2021. Après une première période pauvre en occasions, la Squadra Azzurra a ouvert le score à la 53e grâce à un but contre son camp du défenseur de la Juventus Merih Demiral. Libérés, les hommes de Roberto Mancini ont déroulé avec des réalisations d’Immobile (66e) et Insigne (79e). Le résultat avec la manière, à l’image des Azzurri, tous à la hauteur du rendez-vous ce soir. Voici les notes de la rencontre, le barème est italien.

Donnarumma 6,5 : A deux doigts de s’endormir en première période, les sifflets turcs lui ont permis de rester éveillé. En deuxième période il négocie avec sérénité les quelques ballons qui se dirigent vers sa cage.

Florenzi 6 : Difficile d’exister tant son pendant à gauche a vampirisé tous les ballons. Il a pourtant montré au cours d’une longue chevauchée qu’il avait les bonnes intentions. Remplacé à la mi-temps par Di Lorenzo.

Bonucci 6,5 : Moins au contact dans les duels que son compère de la Juventus, il a soigné sa relance avec sa nonchalance caractéristique. Heureusement que les Turcs avaient interdiction de dépasser le milieu de terrain ce soir.

Chiellini 7 : Le premier à tenter des percées balle au pied pour insuffler de la verticalité au jeu. Le premier aussi à inquiéter le gardien Cakir d’un coup de casque sur corner. Le premier enfin à ruser et à s’imposer dans les airs pour réduire Yilmaz au silence.

Spinazzola 8 : Spinazzo-par-ci, Spinazzo-par-là. Omniprésent, il a d’abord fait croire aux défenseurs turcs qu’il était gaucher pour mieux les feinter ensuite et repiquer sur son pied droit. Des agressions avec préméditation d’un fringant délire.

Barella 7 : Hyperactif comme toujours mais avec quelques déchets techniques. Mais à la différence de ses coéquipiers, l’Intériste est toujours dans le tempo quand il s’agit de les décaler et les mettre sur orbite.

Jorginho 7 : Obligé à jouer dans l’horizontalité à cause du bloc bas turc, le fraîchement champion d’Europe est parvenu, de rares fois, à trouver des passes-clé verticales. Précieux dans le pressing.

Locatelli 6,5 : Dès le premier quart d’heure de jeu, le milieu de Sassuolo avait ses bouclettes collées sur le front. Duels gagnés de la tête, deuxièmes ballons arrachés au milieu de terrain…Locatelli a fait le sale boulot pour priver les Turcs de chaque possession.

Berardi 7 : Disponible en première période mais peu inspiré, il débloque la situation au retour des vestiaires avec un centre au cordeau. Intelligent dans ses décisions et dans leurs réalisations après ce but libérateur.

Immobile 6,5 : Quelconque jusqu’à la pause, comme souvent. Sa force, c’est de multiplier les appels, encore et toujours. Et de ne pas céder à l’individualisme après chaque déception.

Insigne 7 : Le Napolitain est venu à Rome avec cette idée : marquer une frappe enroulée petit filet. En première période, il a réglé la mire. En seconde, il l’a fait.


Di Lorenzo 6,5 : Le Napolitain a montré plus d’esprit d’initiative que Florenzi. Sa fraîcheur y joue certainement pour beaucoup face à des Turcs qui ont disparu petit à petit en seconde période. Quoi qu’il en soit la bataille pour le fauteuil d’arrière droit est relancée.

Cristante 6 : Quand c’était déjà tout cuit pour les adversaires, le Romain a apporté de l’impact physique, un atout rassurant pour la suite.

Bernardeschi : non noté

Belotti : non noté

Chiesa : non noté

Mancini 8 : Cette première encontre dans un tournoi est l’aboutissement de trois ans de travail pour Mancini. Une réussite tactique avec une solidité défensive et une animation offensive : autant de raisons de se réjouir pour la suite. Parce qu’avec un 3-0 infligé d’entrée, Mancini a déjà mis un pied vers les 8es de finale de la compétition.

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Kévin Gasser

Rédacteur



Derniers articles