Les notes de l’Italie face à la Pologne

Par Théo Rizzo publié le 15 Oct 2018

Première victoire pour l’Italie de Mancini en match officiel ! Elle fut longue à se dessiner mais le résultat en vaut le coup. L’Italie se maintient en Ligue A et envoie la Pologne en B grâce à un but de Biraghi à la 92ème minute. Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Donnarumma 6,5 : Rassurant dans ses sorties, il est auteur de grandes interventions sur Lewandowski et Grosicki. À confirmer.

Florenzi 6,5 : Plus incisif que contre l’Ukraine, il n’a cessé de faire des appels et de se remuer sur son côté droit. Remplacé par Piccini.

Chiellini 6,5 : Très hargneux sur l’homme comme à son habitude, il n’a quasiment rien concédé à ses opposants.

Bonucci 6,5 : A l’image de son compère défensif axial, il a sorti une prestation propre.

Biraghi 6,5 : Auteur d’une bonne prestation, il glisse en première mi-temps sur sa seule véritable occasion. Buteur décisif sur l’unique réalisation de la rencontre, le joueur italien a été un grand protagoniste de la partie.

Verratti 6,5 :  Un nouveau match intéressant du milieu de terrain du PSG qui malgré un mauvais ballon perdu, n’a cessé d’effectuer de belles transmissions. Attention toutefois à certaines prises de risques.

Jorginho 6,5 :  Très bon dans l’entrejeu, le joueur de Chelsea se contente de gratter des ballons et de relancer proprement. Important pour l’équilibre du milieu de terrain.

Barella 6,5 : Nouvelle titularisation pour le joueur de Cagliari qui a fait preuve d’une grande grinta, en jouant avec grande personnalité. Belle copie.

Bernardeschi 5,5 : Pas en verve ce soir, le joueur de la Juventus a éprouvé du mal à tirer son épingle du jeu. Peut mieux faire. Remplacé par Lasagna.

Insigne 5,5 : L’attaquant napolitain manque d’implication, de cynisme et d’intelligence tactique. Il ne crée aucune différence balle au pied et sa vivacité n’est même plus un point fort. Mention néanmoins pour ses ouvertures qui auraient pu faire mouche.

Chiesa 6 : Très présent pour l’équipe, il ne compte pas ses efforts et travaille beaucoup défensivement. Toutefois, le joueur toscan éprouve encore du mal à faire preuve d’altruisme dans des moments importants.


Piccini : Non noté.

Lasagna 6,5 : Rentré en fin de match, le joueur de l’Udinese a délivré son équipe, en distillant une passe décisive à Biraghi. Belle entrée en matière.

Mancini 6,5 : Tout n’est pas encore optimal, mais son équipe commence à trouver les automatismes et renoue enfin avec la victoire ! Un point de départ.

Théo Rizzo

Rédacteur



Lire aussi