Les notes de l’Italie face à la France

Par Nadhem Korbi publié le 02 Juin 2018
Crédits

Sirigu 5,5 : Cueilli à froid par Umtiti à la 8ème minute. Il a encaissé 3 buts. Toutefois, le gardien du Torino a aussi réalisé quelques belles parades. En gros, un retour mitigé 2 ans après sa dernière titularisation avec l’Italie.

D’Ambrosio 4,5 : Totalement hors du coup. Le latéral de l’Inter a présenté une copie à oublier. Il a souffert surtout dans la phase defensive. En toute logique, il cède sa place à un quart d’heure de la fin. Remplacé par Florenzi

Bonucci 6 : Match correct du capitaine de la Nazionale avec un but marqué. Orphelin de ses anciens partenaires à la Juventus (Chiellini et Barzagli), il a la lourde tâche d’être le leader de la nouvelle défense de l’Italie. Du travail l’attend !

Caldara 6 : 1er match sous les couleurs des Azzurri pour le nouveau défenseur de la Juventus. Des débuts encourageants vu la taille de l’adversaire et des signes d’un futur patron de l’arrière garde italienne.

De Sciglio 5 : Comme d’habitude, pas d’éclairs de la part de l’ancien espoir du football italien. Il a souffert à l’instar de D’Ambrosio. Son apport offensif est quasiment inexistant. Il va falloir vite oublier cette soirée.

Mandragora 5 : A 20 ans, il realise des debuts difficiles avec la Nazionale. Le joueur de Crotone paraissait un peu perdu sur le terrain. Pas grand chose à reprocher pour un 1er match. Toutefois, il gâche sa soirée en concédant un penalty évitable.

Jorginho 5,5 : Moins à l’aise que d’habitude. Il était trop esseulé et n’a pas pu accélérer le rythme des attaques de son équipe. Dommage, on voulait voir le Jorginho du Napoli. Mais on commence à s’habituer … un peu comme pour Insigne. Remplacé par Bonaventura

Pellegrini 4,5 : Transparent au milieu de terrain, il avait pour mission de donner un coup de main à Jorginho dans la construction du jeu de l’Italie. Malheureusement, il n’a pas fait de poids face à la ligne médianne adverse. Seulement quelques initiatives timides. Remplacé par Cristante

Berardi 5 : Il n’a pas beaucoup participé aux phases du jeu. Les duels qu’il a perdu très tôt dans la rencontre l’ont complètement sortis du match. Des débuts ratés sous le maillot azzurro, comme sa saison d’ailleurs. Remplacé par Insigne

Chiesa 6 : De la volonté ! Il s’est bien battu mais il a butté sur une ligne défensive solide. Quelques petits dechets dans le jeu mais la classe technique est là. Il lui manque un peu d’expérience pour exploser. Ça ne va pas tarder. Remplacé par Zappacosta

Balotelli 6 : L’Italien le plus dangereux de la soirée. Il a confirmé son bon retour au match précédent (contre l’Arabie Saoudite) mais la qualité de l’adversaire a cette fois pesé. En tout cas, sa présence fait du bien à la Nazionale…pour le moment ! Remplacé par Belotti 

Cristante 5 : Une demi-heure où on l’a peu vu. La bataille du milieu de terrain était déjà perdue.

Insigne 5 : Entrée tardive pour espérer renverser le cours du match. Toutefois, le joueur napolitain peine encore une fois à s’imposer dans la ligne d’attaque italienne et ça commence à devenir une habitude.

Florenzi 6 : Plus à l’aise que D’Ambrosio. Il a marqué des points dans l’esprit de son coach.

Bonaventura : non noté

Belotti : non noté

Zappacosta : non noté

Mancini 6 : Peu importe le résultat, ce qui compte pour lui c’est qu’il lance beaucoup de jeunes directement dans le vif du sujet. Mission suicide pour quelques uns, du courage pour d’autres, le natif de Jesi semble en tout cas convaincu par cette nouvelle génération italienne. Les bases sont là. Place maintenant au travail !




🔥 Les sujets chauds du jour :

« C’est un tirage au sort difficile pour l’Italie », Jamie Carragher

« Celui qui joue contre l’Italie a peur », Fabio Cannavaro

« L’Italie sait comment gagner », Bryan Cristante

Di Lorenzo révèle le joueur italien qui l’a le plus surpris avant l’Euro

« L’equipe nationale d’Italie est sous-estimée », Gianluigi Buffon s’indigne avant l’Euro 2024

Avatar

Nadhem Korbi

Rédacteur



Derniers articles