Les notes de l’Italie face à la Finlande

Par Antoine Marion publié le 24 Mar 2019

Au terme d’un match maitrisé, l’Italie l’emporte 2-0 face à la Finlande. Les hommes de Roberto Mancini lancent parfaitement leur phase de qualification pour l’Euro 2020. Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Donnarumma 6 : Pas grand chose à faire pour le portier du Milan AC. Le seul frisson du soir vient d’un ballon relâché en fin de match sur une frappe anodine finlandaise.

Piccini 6 : Solide sur son couloir droit, il a su se mettre au service du collectif. Il a donné satisfaction ce soir, une prestation encourageante pour la suite.

Bonucci 6 : Un match correct pour le joueur de la Juventus. Seul son retard de marquage sur Pukki à la 65′ aurait pu mener à l’égalisation des nordiques.

Chiellini 7 : Le capitaine de la Nazionale s’est comporté en taulier ce soir. Imperial, il a su éclipser les quelques pauvres offensives finlandaises. Un très bon match.

Biraghi 5,5 : Malgré une certaine solidité défensive, ses imprécisions offensives ont été marquantes. Sa qualité de centre ne demande qu’à être améliorée. Remplacé par Spinazzola.

Jorginho 5 : Un mauvais match. Clairement en dessous de ses compères du milieu, il a fait preuve de trop d’imprécisions techniques. On en attend plus de l’ancien du Napoli.

Verratti 6,5 : Un Marco des grands soirs. Organisateur et dépositaire des attaques italiennes, il a éclaboussé la partie de son aisance balle au pied. Remplacé par Zaniolo.

Barella 7 : Belle copie rendue par le Sarde. Auteur du premier but à la 7′, il n’a pas relâché ses efforts durant toute la partie. Un titulaire en puissance.

Bernardeschi 5 : Disponible en début de match, il a baissé en intensité au fil de la partie. Il a beaucoup tenté mais ses imprécisions l’ont limité. Une copie décevante.

Kean 6,5 : Avec l’absence de Federico Chiesa, il avait une chance à saisir. Il n’a pas déçu. Disponible, et percutant, il a pris ses responsabilité en devenant le deuxième plus jeune buteur de l’histoire de la sélection.

Immobile 5,5 : Sa passe décisive sur le but de Kean est son seul fait d’arme du soir. On ne peut pas reprocher au buteur de la Lazio d’avoir pêché dans l’envie, mais il a manqué de tranchant lorsqu’il s’est retrouvé en bonne position. Remplacé par Quagliarella.

_

Quagliarella 6,5 : Entré à la 80′, il s’est créé deux grosses occasions, notamment une frappe sur la transversale. En 10 minutes, il a montré plus qu’Immobile mais le contexte était différent. Son sens du but n’a pas d’âge.

Zaniolo non noté 

Spinazzola non noté

Mancini 6 : Dominateur même si l’adversité était très faible, ses choix sont encourageants pour la suite. L’osmose de la jeunesse (Barella, Kean) avec l’expérience des plus anciens comme Chiellini, semble être la recette gagnante. Toutefois, les pâles copies rendues par Biraghi, Bernardeschi et Jorginho nuancent la validité de ses décisions.

Antoine Marion

rédacteur



Lire aussi