Les notes de l’Italie face à la Bosnie

Par Cesco publié le 12 Juin 2019

Après avoir été menée 1-0, l’Italie a trouvé les ressources pour s’imposer face à la Bosnie à Turin 2-1 grâce à des buts d’Insigne et Verratti. Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Sirigu 6,5 : Il ne peut rien sur le but mais réalise plusieurs sauvetages ensuite qui permettent à son équipe de ne pas encaisser. Un bon match pour le gardien du Torino.

G.Mancini 5 : Pas en condition, pas dans le rythme, mangé sur le but. Pas son jour. Remplacé par De Sciglio

Bonucci 5,5 : Pas le plus serein. Souvent à contre-temps, il lutte tout le match mais passe pas loin du mauvais match

Chiellini 6 : Mieux que son compère, il casse quelques lignes et offre des montées qui donnent de l’air à son équipe.

Emerson 5,5 : Moins en jambes que face à la Grèce, il a eu moins d’espaces et n’a pas su faire régulièrement la différence. En difficultés.

Barella 7 : Il rythme le milieu de terrain de la Nazionale. Percute, recule, donne les ballons qu’il faut. Il a envie et est dans une très bonne période.

Jorginho 5,5 : Difficile de lui mettre plus tant le joueur de Chelsea se contente d’un jeu trop basique. Très peu d’impact en défense, trop de touches de balle, son apport est famélique. Le talent est indiscutable mais il ne semble pas adapté au schéma de Mancini.

Verratti 6,5 : Il perd le ballon qui amène le but de la Bosnie mais se rattrapage avec ce petit bijou malin en fin de match pour donner la victoire aux siens. Décisif.

Bernardeschi 4,5 : Inutile. Remplacé par Belotti

Quagliarella 5 : La saison a laissé des traces et le bon vieux Fabio a besoin de vacances. Il faut dire qu’il a évolué avec une Nazionale sans idées en première mi-temps. Remplacé par Chiesa

Insigne 7 : Décisif encore une fois, il démontre toute son envie et son talent au cours d’un match où l’Italie avait besoin d’un joueur qui relève son niveau. Un but et une passe décisive. Fondamental.

Chiesa 6 : Tout droit Chiesa a encore frappé. Son manque de lucidité coute cher. Il veut faire la différence tout seul et ça n’a rien d’un compliment. Ceci dit son entrée a fait du bien quand même. Paradoxal.

Belotti 5,5 : Il se bat comme un beau diable à la pointe de l’attaque. Sans occasions cependant.

De Scgilio 6 : Face à Mancini il bénéficie de la comparaison. Du coup on a presque l’impression qu’il fait un bon match.

R.Mancini 6,5 : Il trouve les mots justes pour re-motiver ses troupes. Il met Chiesa pour partir à l’assaut et c’est toute son équipe qui a montré grinta et persévérance pour ramener un super résultat. Dans un autre registre, cette Nazionale a de beaux jours devant elle, et c’est grâce à Mancini !

 

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi