Les notes de l’Italie contre Malte

Par Guedid Mohamed publié le 04 Sep 2015
Crédits

italie

Gianluigi Buffon 6 : Soirée tranquille pour le capitano

Matteo Darmian 6.5 : Généreux dans l’effort, il est resté presque tout le match aux avant-postes. Il a manqué une occasion en or d’ouvrir la marque sur une inspiration de Pirlo

Leonardo Bonucci 6.5 : Pris de vitesse par l’attaquant Maltais Alfred Effiong, il a cependant persévéré pour ne rien lui concéder. Quelques belles ouvertures dignes de Pirlo sont également à signaler

Giorgio Chiellini 6 : Lui aussi a été quelques peu malmené par ce même attaquant mais il l’emporte aux points grâce à son expérience. S’est emmêlé les pinceaux au moment de scorer

Manuel Pasqual 6 : Match sérieux de la part du capitaine de la Fiorentina, le jeu est beaucoup passé par lui, quelques déchets dans ses centres sont cependant à déplorer

Marco Verratti 6 : Bon petit match où il a comme à son habitude aspiré le jeu, il lui aura manqué un chouïa de prise de risque pour nous éblouir ce soir. Son association avec Pirlo est encore perfectible, à revoir. Remplacé par Soriano

Andrea Pirlo 6.5 : Le maestro a beaucoup courru, s’est même offert quelques avancées lyriques balle au pied, et toujours cette justesse dans ses passes…tout cela est rassurant pour la suite des évènements. Son récent transfert en MLS, un championnat moins éprouvant, pourrait lui être bénéfique dans quelques mois

Andrea Bertolacci 5.5 : Petite déception du soir. Comme depuis le début de saison du côté du Milan, il s’est montré quelque peu brouillon dans le dernier geste ; sa frappe déviée prenait toutefois le chemin des filets. Attention, les places sont chères en NazionaleRemplacé par Parolo

Manolo Gabbiadini 6 : Le moins en vue des trois attaquants. On retiendra sa générosité dans le repli défensif et la transversale qu’il a fait trembler sur une magnifique frappe enroulée du gauche. Remplacé par Candreva

Graziano Pellè 7 : Une première mi-temps exemplaire avec un jeu au pivot monstrueux fait de contrôles velouptés et de passes (talon, poitrine…) dans les courses de ses coéquipiers. Sa prestation a été ponctuée par ce but libérateur en seconde période. L’opposition était d’un faible niveau certes, mais il n’était pas dit de trouver la faille d’une équipe regroupée dans sa surface

Éder 6.5 : Il a été le véritable dynamiteur du soir. Par ses appels et ses courses, il a été le danger numéro 1 pour Malte durant toute la partie. S’il n’a pas marqué, il a au moins eu le mérite de se créer une multitude d’occasions. Insigne et El Shaarawy vont avoir du mal à le déloger

—————

Marco Parolo 6 : A remplacé un Bertolacci un peu en deça, il a montré plus de gnac que ce dernier

Antonio Candreva 6.5 : Il a fait ce qu’on lui a demandé de faire : semer la discorde et centrer. Son entrée a reboosté ses coéquipiers qui se sont dès lors montrés plus offensifs. 6.5 pour son match, on monte à 7 pour la passe décisive, on redescend à cause de la simulation

Roberto Soriano non-noté 

Antonio Conte 6 : Fidèle à la « tradition », son Italie s’est montré…à la hauteur de son adversaire. Rien de bien grave quand on sait que la Nazionale a souvent du mal contre les petites nations mais sait aussi se sublimer contre les grosses. Pas ou peu d’enseignements à tirer de la tactique employée tant ça a été pratiquement de l’attaque défense pendant 90 minutes, il est toutefois important de souligner le choix des hommes alignés au coup d’envoi : Un savant mélange de jeunesse et d’expérience, histoire de donner une chance aux uns sans pour autant prendre de risques. Le vrai test aura lieu dimanche à la Favorita de Palermo où les Azzurri auront l’occasion d’enteriner leur qualification contre la Bulgarie

*Le barême est italien



Guedid Mohamed

Rédacteur Milan



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.