Les notes de l’Italie contre la Bosnie

Par Gilbert Simonutti publié le 05 Sep 2020

L’Italie a été tenue en échec par la Bosnie (1-1) en match d’ouverture de la nouvelle saison de Nations League. Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Donnarumma 6 : Non coupable sur le but, il n’a eu qu’un seul arrêt digne de ce nom a faire à 8 minutes de la fin. Pour le reste simple gestion routinière.

Florenzi 5,5 : Surpris sur l’action du poteau de Dzohic, il aurait pu marquer sur une de ses rares percussions. Il a tenu la position sans chercher à aller de l’avant.

Bonucci 6 : Match sérieux pour le capitaine de la Nazionale sans erreurs mais sans briller non plus. Bonne entente avec Acerbi dans l’ensemble en attendant le retour de Chiellini.

Acerbi 6 : Solide dans les duels aussi bien contre Dzeko que face à Visca, il a démontré d’être l’un des Azzurri les plus en forme. Quelques erreurs en phase de construction et une absence partagée sur l’action du but.

Biraghi 5,5 : Plus ailier que latéral surtout en première période il n’a cependant jamais réussi à être dangereux. Il a baissé de régime en seconde mi-temps où il est revenu à un rôle plus défensif.

Pellegrini 5 : Dans la position la plus offensive des 3 milieux, il n’a pas réussi à peser sur le match. Clairement en retard de condition, il ne s’est jamais créé une situation intéressante. Remplacé par Kean

Sensi 7 : Au delà du but un peu chanceux, il a été le dépositaire du jeu de la Nazionale en alternant entre jeu court et long. Un rôle à la Jorginho qui était le sien au début de sa carrière et qu’il a plutôt bien maîtrisé.

Barella 7 : Il court pour deux, est toujours le premier sur les seconds ballons et trouve le temps de s’insérer dés qu’il peut. Soutenu par une condition physique excellente (va-t-il tenir toute la saison ?), le Sarde est l’âme de cette équipe.

Chiesa 5 : Une seule occasion en début de match avant de succomber au marquage d’un sérieux client comme Kolasinac. Son manque de condition ne lui a pas permis de faire du Chiesa. Remplacé par Zaniolo

Belotti 5 : Pris en tenaille entre Sunjic et Sanicanin (on reparlera de lui), il n’a pas existé devant la prestance athlétique du duo bosnien. Pas de profondeur, peu d’énergie, le vrai Belotti se sera pour plus tard. Remplacé par Immobile

Insigne 6,5 : A eu du mal à trouver la bonne position en première période avant de passer la deuxième dans le second acte. Plus incisif et dans tous les bons coups, il touche le montant et offre la passe décisif à Sensi.

Zaniolo 6 : En 20 minutes à la place de Chiesa, il a apporté un peu de fraîcheur et de force physique. Il a un peu surjouer par moment mais devrait être titulaire contre les Pays-Bas lundi.

Immobile 5,5 : Même problème que Belotti face aux défenseurs bosniens, il souffre également la typologie de la rencontre où aucune profondeur n’est possible.

Kean Non noté

Mancini 6 : Difficile d’en vouloir au sélectionneur qui retrouve ses joueurs après 10 mois et dans des conditions physiques extrêmement disparates. Il aurait peut-être du faire des changements un peu plus tôt.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi