Les notes de l’Inter face au Rapid Vienne

Par Nadhem Korbi publié le 15 Fév 2019

L’Inter a fait le minimum en déplacement à Vienne en gagnant 1-0 grâce à un penalty de Lautaro Martinez. Les Nerazzurri sont en bonne position pour le retour à San Siro la semaine prochaine. Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Handanovic 6,5 : 1er match en tant que 1er captiaine de l’Inter. Le gardien slovène réalise une belle prestation bien qu’il n’ait pas été très sollicité. Le clean-sheet est là et c’est ce qui compte.

Cedric 5,5 : Très actif au début du match mais son rendement a baissé en seconde période. Beaucoup de travail l’attend pour améliorer sa condition physique.

De Vrij 6 : Sortie convaincante pour le Néerlandais. Match sans erreurs ou presque.

Miranda 6 : Soirée calme pour le Brésilien. La qualité de l’adversaire en était la cause.

Asamoah 5,5 : Pas grand chose à dire. Il n’a pas beaucoup participé à la phase offensive. Pourtant, il avait un coup à jouer.

Vecino 6,5 : Très en vue hier soir. Il était le trait d’union entre la défense et l’attaque. L’Uruguayen a réalisé l’un de ses meilleurs matchs de la saison.

Borja Valero 6 : Pas toujours disponible. Mais quand il reçoit le ballon, Valero ne la perd jamais. Une qualité à ne pas négliger.

Nainggolan 6 : Toujours des progrès. Le Belge s’approche doucement mais sûrement de retrouver son meilleur niveau. Espérons qu’il continue. Remplacé par D’Ambrosio.

Politano 5,5 : Très brouillon dans cette rencontre. Il avait plus qu’une occasion pour marquer. Toutefois, il n’a pas pu le faire. Soirée à oublier. Remplacé par Candreva.

Perisic 6 : Le Croate commence à voir le bout du tunnel. On l’a reconnu pendant ce match grâce à ses sprints qui ont fait beaucoup de mal à l’adversaire.

Martinez 7 : 2 buts en 2 matchs. L’Argentin est le sauveur de l’Inter en cette période. Et si son heure était arrivée ?

Candreva : Non noté.

D’Ambrosio : Non noté.

Spalletti 6 : Il avait la lourde tâche de préserver le calme dans son vestiaire après l’affaire Icardi qui risquait de déconcentrer l’équipe. Il y a réussi avec brio. L’Inter n’est jamais apparue fébrile ou prenable. Enfin, la victoire est là. Les Nerazzurri sont en ballottage très favorable pour passer au prochain tour ! C’est ce qui compte.

Nadhem Korbi

Rédacteur



Lire aussi