Les notes de l’Inter face au PSV

Par Frédéric Marjary publié le 12 Déc 2018

Pour se qualifier en huitièmes de finale de Champions League, l’Inter devait s’imposer contre le PSV. Les hommes de Luciano Spalletti n’y sont pas parvenus malgré une nette domination (1-1). Le club milanais jouera donc l’Europa League à partir de février 2019. Voici les notes de la rencontre, le barème est italien.

Handanovic 6 : Il ne peut absolument rien faire sur la tête à bout portant de Lozano mais réussit ses deux interventions face à De Jong puis Bergwijn en première mi-temps. Rageant.

Asamoah 4 : Soirée cauchemardesque pour lui. Il perd le ballon aux abords de la surface de réparation de l’Inter, ce qui amène l’ouverture du score des adversaires. Il ne se sera jamais remis de son erreur et aura raté de nombreuses passes. Remplacé par Lautaro Martínez

De Vrij 6 : Une nouvelle prestation solide du néerlandais. Peut-être un peu moins en jambes que son compère dans l’axe, mais une bonne lecture défensive et des relances toujours justes. Il n’arrive malheureusement pas à sauver la tête de Lozano sur sa ligne.

Škriniar 6,5 : Comme très souvent, il réalise un match costaud. Serein et propre dans ses interventions, le colosse slovaque a muselé De Jong durant toute la rencontre. Très rassurant pour sa défense.

D’Ambrosio 6 : Généreux et volontaire, l’international italien n’aura jamais cessé d’effectuer son pressing. Des débordements, des centres, des dédoublements… Un match intéressant pour le numéro 33 qui n’aura jamais été inquiété sur son côté droit.

Brozović 5 : En difficulté lorsque les attaquants du PSV accéléraient, le Croate reste quand même le seul joueur qui essaye de construire le jeu. Difficile de trouver les espaces et de distribuer les bons ballons pour lui ce soir.

Borja Valero 5 : Son compatriote du milieu de terrain étant dans une mauvaise soirée, l’Espagnol a tenté de prendre le jeu à son compte. Sans grande réussite. Il distille quelques ballons vers l’avant sans toutefois parvenir à casser les lignes.

Candreva 5,5 : De la volonté, mais pas suffisamment pour réaliser une grande partie. Il essaie de percuter, se projette vers l’avant, mais reste imprécis dans ses transmissions de balle. De la qualité dans ses centres qui n’ont cependant pas été nombreux. Remplacé par Keita Baldé

Politano 7 : Le feu follet nerazzurro. Il est constamment en mouvement, crée des décalages, élimine les défenseurs adverses… Son centre pour la tête d’Icardi est une merveille. Il sort en fin de match, épuisé après cette très belle partition rendue. Remplacé par Vrsaljko

Perišić 5 : En début de rencontre, il place une belle tête sur le poteau de Zoet qui la dévie. Ce sera son seul fait d’arme au cours des 90 minutes. Il couvre intelligemment les espaces laissés vides par Asamoah et court beaucoup, mais souvent dans le vide.

Icardi 7 : Après une semaine marquée par de fausses polémiques (l’anniversaire de sa femme, le fait qu’il ait assisté au Superclásico à Madrid…), le capitaine a répondu présent une fois de plus. Il catapulte le ballon au fond des filets de la tête sur le service de Politano et délivre un amour de passe en début de partie pour Perisić. Si tous les joueurs avaient sa mentalité…

 


Keita Baldé 6 : Il tente de dynamiter l’attaque intériste dès son entrée en jeu. Un peu brouillon, mais il apporte du danger offensivement. Il veut bien faire, peut-être trop.

Lautaro Martínez 5,5 : Il rate la tête de la qualification dans le temps additionnel. Avant ça, il démontre de l’envie mais ne semble toujours pas avoir trouvé ses marques dans cette équipe. Maladroit.

Vrsaljko : Non noté 

Spalletti 5,5 : Les entrées de Lautaro et Keita permettent à l’Inter d’égaliser, même s’ils ne sont pas directement impliqués sur le but. Il a dû faire face à une importante vague de blessés, ce qui n’est pas évident lorsque l’on prépare un match si important.

Frédéric Marjary



Lire aussi