Les notes de l’Inter face au Milan AC

Par Fabio Pendolino publié le 18 Oct 2020

Pour cette quatrième journée de Serie A, l’Inter et le Milan AC s’affrontaient pour le derby della Madonnina. Les Rossoneri l’ont emporté sur le score de 2-1, avec un doublé d’Ibrahimovic pour un but de Lukaku. Voici les notes des protagonistes nerazzurri, le barème est italien.

Handanovic 6.5 : Il stoppe le penalty d’Ibra mais le rebond lui échappe. Peu de responsabilités sur le deuxième but.

Kolarov 4.5 : Un placement la plupart du temps approximatif mais sa percée et sa passe sont décisives sur le premier but. Reste à voir s’il a besoin de plus de temps pour s’adapter à la défense à trois ou si ce rôle ne lui convient pas sous les ordres de Conte ?

De Vrij 6 : Il limite les dommages face à une attaque rossonera très rapide et un Zlatan des grands soirs.

D’Ambrosio 5.5 : Très en difficulté face à la vitesse de Leao, qui semble presque imprenable.

Perisic 5 : Il semble réussir plus de centres qu’avant son expérience au Bayern mais reste trop frileux en 1vs1 et n’apporte que trop peu devant.

Barella 6.5 : Il court beaucoup, et bien. Un petit manque de lucidité dans les gestes décisifs mais il continue à impressionner. Tanta roba.

Brozovic 5 : Le Croate paraît désintéressé et pas dans son match. Remplacé par Eriksen.

Vidal 6 : El jefe apporte contrôle et équilibre au milieu de terrain interista. Précieux techniquement. Remplacé par Sanchez.

Hakimi 6 : Il rate un but de très peu, et apporte énormément par ses courses et son abnégation. Une vraie plus-value sur le côté droit.

Lukaku 7 : Ibrahimovic d’un côté, Lukaku de l’autre. Un top player parfait pour Conte.

Lautaro 5.5 : Il commence le match du bon pied, posant beaucoup de problèmes à Kjaer, mais s’éteint au fur et à mesure que la partie avance malgré une passe lumineuse pour son coéquipier belge en toute fin de match.


Eriksen 5.5 : Il n’arrive pas à inverser le cours du match mais se montre disponible entre les lignes.

Sanchez non noté.

Conte 5 : Le match ne semble pas raté et c’est sûrement ce qui est le plus frustrant pour les tifosi. L’occasion semblait parfaite pour tester une défense à quatre vu le contexte et le nombre d’absents mais mis à part le côté gauche Kolarov-Perisic, les équilibres ont tenu. Reste la question des changements tardifs, mais le banc n’était aujourd’hui pas fourni avec le seul Eriksen à 100% de ses moyens.

Fabio Pendolino

Rédacteur



Lire aussi