Les notes de l’Inter face à Ludogorets

Par Michaël Magi publié le 28 Fév 2020

A huis-clos, dans un San Siro d’une tristesse infinie, l’Inter s’est logiquement qualifiée en battant Ludogorets 2 buts à 1. L’addition aurait pu être plus salée pour les Bulgares… Mais l’essentiel est là. Les Nerazzurri sont qualifiés. Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Padelli 6,5 : Si on met de côté son jeu au pied approximatif, Padelli a fait son match. Il est à créditer d’un bel arrêt au sol en seconde période.

D’Ambrosio 5,5 : Un match délicat pour l’international. Propre mais en manque de rythme et donc d’allant. Remplacé par Bastoni.

Ranocchia 6 : Solide, il a fait son match sans trembler. A de temps à autre porté le danger dans la surface adverse sur les coups de pieds arrêtés.

Godin 5 : Mangé par Cauly sur le but bulgare, il a continué à afficher sa méforme et son manque d’agressivité. Approximatif sur les relances. Triste performance.

Moses 6 : Un début de match un peu délicat où il semblait accompagner à contretemps les contre-attaques et le repli. Petit à petit, il a fait apprécier sa conduite de balle pour animer joliment son couloir.

Barella 6,5 : Son souci principal ? Accélérer le jeu, combiner, jouer. Précieux quand on joue dans une atmosphère aussi étrange que celle d’un huis-clos. Remplacé par Brozovic.

Valero 6,5 : L’espagnol a fait un match plein. Discipliné et précieux en défense. Bon au duel et déclenchant le pressing avec intelligence.

Eriksen 6 : Un peu mieux que moyen. Mais timide. L’atmosphère du soir sans doute… Une chose est sûre ; ce joueur va faire du bien à l’Inter. Tout ce qu’il fait est juste et intelligent.

Biraghi 7 : Au-delà de son but, le lombard a presque tout bien fait. Il a savamment dosé ses montées et a vite étouffé Cicinho qui semblait désireux de lui faire vivre une sale soirée. Costaud !

Lukaku 6,5 : Un but tout fait raté. Des maladresses. Un poteau. Une roulette sortie de nulle part. Et le but « Cirque Gruss » de ce tour d’Europa League. Fidèle à lui-même. Remplacé par Esposito.

Sanchez 7 : Les stats sont cruelles. Sanchez aurait pu finir le match avec un but et deux passes décisives. La maladresse de Lukaku et la transversale du gardien bulgare l’en auront empêché.

Brozovic 5,5 : Pas dedans. Il n’avait pas la même envie que Barella ce soir.

Esposito 5,5 : Difficile d’en vouloir au gamin de ne pas avoir apporté grand chose dans un match où il n’y avait plus rien à perdre, ni à gagner… Et sans la moindre ambiance.

Bastoni non noté

Conte 6,5 : Dans un contexte pas évident, on l’aura beaucoup entendu soutenir ses joueurs du banc – surtout ceux qui manquaient de rythme. La mission est accomplie. L’Inter est en huitièmes de finale.

Michaël Magi



Lire aussi