Les notes de l’Inter face à l’AS Roma

Par Frédéric Marjary publié le 21 Avr 2019

Pas de vainqueur à San Siro entre l’Inter et l’AS Roma (1-1) lors de cette 33ème journée de Serie A. Voici les notes de la rencontre, le barème est italien.

Handanovic 6 : Son incroyable parade en fin de match sur Kolarov permet à l’Inter de garder le point du match nul. Sur le but d’El Shaarawy, il est un peu loin du ballon.

Asamoah 6,5 : Un de ses meilleurs matchs en nerazzurro. Solide en défense et auteur de plusieurs débordements dangereux.

De Vrij 5,5 : Prestation correcte dans l’ensemble pour le Néerlandais qui a quand même eu parfois du mal face à Džeko.

Škriniar 6 : Le mur slovaque a été costaud, comme d’habitude. Rassurant pour sa défense.

D’Ambrosio 6,5 : Bon dans l’ensemble, et que dire de son centre qui trouve la tête de Perišić… Une véritable galette. Il réussit à faire oublier Cancelo cette saison.

Borja Valero 5,5 : A l’aise en phase de possession mais en difficulté lors des attaques adverses.

Vecino 5,5 : Un gros travail défensif, pour ne pas changer. Mais aucune projection vers l’avant…

Naiggolan 4,5 : Soirée très moyenne pour le Ninja. Plusieurs pertes de balle, pas assez de différences balle au pied. Remplacé par Icardi

Politano 6 : Un peu brouillon lors du dernier geste mais précieux comme souvent sur ses percées et ses replis défensifs. Remplacé par Keita Baldé

Perišić 6,5 : Le meilleur ce soir ! Tranchant et vif, le Croate a affiché un niveau de jeu que l’on n’avait plus vu depuis un bon bout de temps. Son but récompense sa belle performance.

Lautaro Martinez 6 : Un peu maladroit à la finition ce soir. Assez inhabituel chez lui, mais sûrement causé par son pressing incessant. Remplacé par Joao Mario


Icardi 6 : L’Inter a marqué quelques minutes après son entrée. Et pour cause, il a beaucoup pesé sur Fazio et Juan Jesus qui ont été en difficulté dès son entrée.

Joao Mario : Non noté

Keita Baldé : Non noté 

Spalletti 6 : Globalement une partie maîtrisée de la part de son équipe. Coaching payant avec la rentrée d’Icardi, l’Inter conserve 5 points d’avance sur le 4ème à 5 matchs de la fin du championnat.

Frédéric Marjary



Lire aussi