Les notes de l’Inter face à la Juventus

Par Cesco publié le 29 Avr 2018
Crédits

Handanovic 4,5 : Difficile de comprendre son inertie sur les trois buts où il reste sur sa ligne et regarde les ballons passer. Le but de Cuadrado est encore un mystère.

Cancelo 6 : Un bon match pour le latéral droit, toujours dangereux et prêt à repartir. Son amour de coup franc pour Icardi est à revoir.

Skriniar 6 : Il domine dans le jeu aérien et repousse ce qu’il faut repousser. Déviation malheureuse sur le but de Cuadrado.

Miranda 6,5 : Très bon dans les duels, il n’est pas mis en faute sur les buts de la Juventus. Ce qu’il fait il le fait bien.

D’Ambrosio 6 : Une prestation plus sérieuse comparée à ses dernières sorties. Mais il en faut plus pour contenir Costa en première mi-temps. En seconde, il est au dessus physiquement et prend le dessus. Remplacé par Karamoh

Vecino 4 : Après plus de deux mois sur le banc, le retour de l’uruguayen s’est soldé par un rouge dès la 15ème. Un retour trop hâtif pas face au bon adversaire. Il manquera l’Udinese.

Brozovic 7 : Organise, dirige et prend le jeu à son compte même dans les moments difficiles. Le monsieur plus de l’Inter. Il est en train de prendre la mesure de ce club et l’importance de revétir le maillot nerazzurro.

Rafinha 6,5 : Ses sorties de balles sont exemplaires. A lui tout seul il attire 2-3 joueurs à chaque fois et relance les offensives de son équipe. Remplacé par Valero.

Candreva 6,5 : L’homme aux huits poumons. Il court partout et donne de l’air à son équipe. Il remonte la balle sur 50 mètres, permet aux siens de monter et se créé son occasion. Il ne lui manque qu’un but. Peut être contre … la Lazio ?

Perisic 7 : Son duel avec Cuadrado a été remporté, le KO venant sur l’action du deuxième but interiste. Le Croate donne tout. Irréprochable.

Icardi 7,5 : Il marque l’égalisation mais là n’est pas l’important. Il a couru comme jamais, tout donné et sort à bout de forces du terrain. Ses pleurs à la fin du match ne laissent personne indifférent. Remplacé par Santon

——

Valero non noté

Santon 3 : Il rentre, la Juventus marque deux fois, deux fois il est fautif. C’est trop pour un joueur frais Qui rentre à la 87ème minute.

Karamoh non noté

Spalletti 5,5 : Le coach interiste est le principal responsable du scénario du match après l’expulsion de Vecino. Il remobilise ses troupes à la mi-temps et renverse la vapeur grâce à une tactique agressive malgré l’infériorité numérique. Ses changements sont compliqués à comprendre. Sortir un Icardi à 2-1 pour en prendre 2 juste derrière laissera forcément des traces dans le vestiaires. Idem pour Rafinha. Pourquoi Santon ? Les changements auraient du être poste pour poste à la limite avec Eder et Karamoh pour continuer à peser sur la défense turinoise.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Luciano Spalletti révèle la hiérarchie pour les tireurs de pénalty avec l’Italie

« J’ai hâte d’affronter l’Italie », Alvaro Morata

« Nous devons être au même niveau que l’Espagne », Giacomo Raspadori

« Scamacca peut être l’avant-centre dont l’Italie a besoin », Cesare Prandelli

Frattesi nomme deux légendes italiennes comme étant des modèles

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles