Les notes de l’Inter et du Torino

Par Simon Cailloux publié le 14 Juil 2020

C’est un duel des extrêmes ou presque qui clôturait la 32e journée de Serie A. Un match durant lequel l’Inter a su se remobiliser pour renverser la vapeur et l’emporter 3-1. Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Inter : deux mi-temps, deux visages

Lautaro 7,5 : Avec un but et une passe décisive, l’Argentin présente une feuille de match très convaincante. À l’image de son équipe, il a su se réveiller pour changer le cours du match.

Young 7 : Le Nerazzurro le plus en vue sur l’ensemble du match. Dominateur sur son côté, tant en attaque qu’en défense, l’Anglais sort une nouvelle performance de haut niveau. De bon augure pour la fin de saison.

Handanovic 4,5 : Son erreur aurait pu coûter cher aux siens. Pire, le portier est passé à deux doigts de laisser filer un second ballon. Le Slovène est clairement le maillon faible depuis quelques temps.

Inter : Handanovic (4,5) ; Godin (6,5), De Vrij (5), Bastoni (6) ; D’Ambrosio (6), Brozovic (5,5), Gagliardini (6), Young (7) ; Valero (6), Lautaro (7,5), Sanchez (7) ; Biraghi (5), Candreva (5,5), Skriniar (5), Eriksen (non noté)

Torino : un manque d’ambition, une défaite logique

Belotti 7 : Encore une fois, il n’y a rien à dire sur son engagement et son niveau. Il Gallo avait fait le job, en étant opportuniste sur la bourde d’Handanovic. Avec un sixième but en autant de rencontre, Belotti confirme sa forme olympique.

Sirigu 6 : Le Sarde a une nouvelle fois fait des miracles, gardant le Toro en vie à plusieurs reprises. Mais l’ancien Parisien reste un humain, et avec une défense aussi incompétente, difficile de tout arrêter.

Nkoulou 4 : Le Camerounais est censé être le patron de la défense et guider son alignement. Malheureusement, le numéro 33 a vécu une soirée cauchemardesque. En retard sur les deux premiers buts, physiquement bousculé, on est loin du rempart d’antan.

Torino : Sirigu (6) ; Izzo (4,5), Nkoulou (4), Bremer (6), De Silvestri (5) ; Meité (5,5), Rincon (6), Ansaldi (5,5), Aina (6,5) ; Verdi (5), Belotti (7) ; Berenguer (5,5), Millico (6), Singo (5,5), Lukic (5)

Simon Cailloux

Rédacteur



Lire aussi