Les notes de la Fiorentina contre l’Inter

Par Tristan Pubert publié le 26 Sep 2018

Dans un match enlevé et équilibré, la Fiorentina s’est inclinée 2-1 à San Siro face à l’Inter. Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Lafont 5,5 : Balle au pied, il prend des risques qui peuvent couter cher. Agaçant.

Milenkovic 6,5 : Il relève le défi Perisic avec brio et se montre dangereux devant. Un des meilleurs florentins sur le match.

Hugo 4,5 : Si le penalty est sévère, il n’empêche que défendre les bras en l’air n’est jamais une bonne idée. Inculpé d’un marquage douteux sur le deuxième but.

Pezzella 6 : Solide et régulier, il n’est pas souvent inquiété.

Biraghi 5 : On n’a pas vu le Biraghi du début de saison, notamment en phase défensive, pris de vitesse sans cesse.

Fernandes 6 : Il est important du point de vue mental et physique. C’est lui qui donne de l’air à son équipe. Trop juste physiquement. Remplacé par Gerson

Benassi 6 : Peu de choix judicieux en phase offensive, mais une récupération pleine d’autorité sur Nainggolan qui amène le but de Chiesa. Remplacé par Vlahovic

Veretout 5,5 : On ne l’a pas beaucoup vu, la faute à un milieu de l’Inter bien organisé. Il s’est bien battu mais au final, il aura été contenu tout le match.

Chiesa 7 : Dire qu’il a été bon est une évidence. C’est le plus dangereux et celui qui permet l’égalisation d’une belle frappe déviée. Il n’arrête jamais et quand l’équipe est en manque de jus, il continue de se donner.

Simeone 5,5 : Il n’a pas été invisible mais il a été mangé par Skriniar et De Vrij. Incapable de se sortir du pressing interiste, il loupe aussi une belle occasion. Remplacé par Pjaca

Miralas 6 : Une entame réussie ! Le reste est plus discret. Il disparait en seconde période


Gerson 6 : Il apporte de la fraicheur en fin de rencontre mais manque de vitesse au milieu pour mettre à mal la défense de l’Inter. Quelques longs ballons intéressants.

Pjaca 5,5 : Il apporte une vivacité intéressante mais n’avance pas avec le ballon.

Vlahovic non noté 

Pioli 6 : La réaction après la mi-temps existe et il met en jeu une équipe plaisante à voir jouer. La défaite est amère d’autant qu’un nul n’aurait pas été volé. La Fiorentina va faire une belle saison avec lui.

Tristan Pubert

Rédacteur



Lire aussi