Les notes de l’Atalanta et de l’AS Roma

Par Théo Rizzo publié le 28 Jan 2019

Au terme d’un match riche en occasions et en buts, l’Atalanta et l’AS Roma se quittent sur un match nul (3-3). Plus cynique en première mi-temps, les hommes de Di Francesco pensaient avoir fait le plus dur, en portant leur avantage à trois buts d’écart. C’était sans compter sur une équipe revancharde de la Dea qui a su trouver les ressources nécessaires pour revenir au score. Un match nul qui n’arrange personne dans la course à l’Europe.

Atalanta : De l’imprécision et des buts

Castagne 6,5 : C’est lui qui sonne la révolte de la Dea, en inscrivant un but juste avant la mi-temps. Très présent au milieu de terrain et à l’origine de la seconde réalisation de son équipe, il a signé une grande prestation.

Ilicic 6,5 : Auteur d’un nouveau très grand match, le slovène n’a cessé de mettre à contribution la défense romaine. En permanence dangereux, il ne lui manque qu’un peu de précision et de réalisme pour être élu homme du match.

Gomez 7 : Replacé en numéro 10 par Gasperini, Papu a encore prouvé qu’il était le maître à jouer de son équipe. Toujours bien placé, en permanence dangereux, il livre encore deux passes décisives et prouve encore une fois qu’il est un véritable poison pour la défense.

Atalanta : Berisha (5,5), Mancini (5), Djimsiti (5,5), Toloi (6), Hateboer (6,5), Pasalic (6), De Roon (5,5), Castagne (6,5), Gomez (7), Zapata (6,5), Ilicic (6,5) – Palomino (6,5), Barrow (non noté), Pessina (non noté).

AS Roma : Un manque de caractère

Nzonzi 6,5 : De retour de blessure, l’ancien milieu de terrain du FC Séville a fait du bien dans le milieu de la Roma. Très calme à la relance et auteur d’un bon pressing, il permet à son équipe de sortir la tête de l’eau, à plusieurs reprises. Sa passe décisive sur le deuxième but de Dzeko est millimétrée.

Zaniolo 6,5 : Quelques ballons perdus, un jeu parfois brouillon, mais deux passes décisives. Le jeune italien continue à démontrer qu’il a les qualités nécessaires pour être aligné dans le onze de départ. S’il poursuit sur cette dynamique, il deviendra très vite indispensable à cette Roma, décimée par les blessures.

Dzeko 6,5 : Critiqué ces derniers temps pour son manque de buts, le bosnien n’a mis que trois minutes pour rappeler qu’il était un vrai renard des surfaces. Une demi-heure plus tard, c’est encore lui qui fait le break. Moins trouvé en deuxième mi-temps, il a assisté impuissant à la remontée des adversaires.

AS Roma : Olsen (5,5), Karsdorp (5,5), Manolas (6), Marcano (5,5), Kolarov (6), Nzonzi (6,5), Cristante (6), Zaniolo (6,5), Pellegrini (6), Zaniolo (6,5) El Shaarawy (6), Dzeko (6,5) – Kluivert (5), Florenzi (6), Fazio (non noté).

Théo Rizzo

Rédacteur



Lire aussi