Les notes de l’AS Roma face au Real Madrid

Par Loris Meucci publié le 28 Nov 2018

Défaite sur son terrain par le Real Madrid (0-2), l’AS Roma valide tout de même sont ticket pour la suite de la compétition. Auteurs d’une bonne première mi-temps, les romains se sont finalement fait surprendre. Voici les notes des joueurs ayant pris part à la rencontre. Le barème est italien.

Olsen 5,5 : Des relances catastrophiques qui viennent ternir ses bonnes parades. Une imprécision qui coûte chère puisqu’elle est à l’origine du premier but madrilène.

Florenzi 5 : Peu en vue. Brouillon. Il n’a pas beaucoup apporté que ce soit offensivement ou défensivement. Un placement pas toujours au rendez-vous comme sur le deuxième but concédé. L’envie n’a pas suffit.

Manolas 4,5 : De retour de blessure, l’habituel taulier de la défense a été méconnaissable. Son bon retour sur Mariano en fin de match restera anecdotique tant il a manqué d’autorité et de présence dans les duels.

Fazio 5,5 : Un premier acte solide du « comandante » qui veille au grain et couvre parfaitement ses compères. Malheureusement à la reprise, il offre à Bale une passe décisive sur une tête en retrait mal inspirée. Dommage.

Kolarov 7 : Le meilleur romain sur la pelouse. Très actif dans son couloir gauche. Incisif dans les duels, propre dans la relance. Il a longtemps apporté le danger à travers des frappes et des centres qui auraient mérités meilleur sort.

N’Zonzi 5 : Un impact beaucoup trop léger avec et sans le ballon. Une orientation du jeu qui laisse à désirer. Une prestation qui manque de caractère et d’identité. Remplacé par Coric

Cristante 6 : Rigoureux et appliqué. Bon pressing, bonnes récupérations, bonnes transmissions : bonne copie pour l’ancien bergamasque.

Zaniolo 6,5 : Tout aussi combatif que créatif, le jeune romain a une fois de plus répondu présent. Décomplexé, il aurait pu se montrer décisif mais Under en a décidé autrement. Les crampes ont eu raison de lui. Remplacé par Karsdorp

El Sharaawy 6 : 20 minutes de jeu prometteuses pour le pharaon pendant lesquelles il fait des différences balle au pied et pousse les adversaires à la faute. Cependant il se blesse et doit céder sa place très tôt dans le match. Remplacé par Kluivert

Under 5,5 : En jambes, il fait rapidement des différences sur son côté droit mais juste avant la pause, il manque… l’immanquable. Des bons débordements mais… il manque l’immanquable. Des bons centres mais… il manque l’immanquable. Bref, il a manqué l’immanquable.

Schick 5,5 : Le vice-Dzeko, à défaut de soulever les foules, a rendu une copie plutôt encourageante. Volontaire et généreux, il s’est montré disponible et aurait même pu ouvrir le score avec un peu plus d’efficacité. Il a, comme d’autres, disparu des radars en deuxième période.


Kluivert 6 : Lancé très tôt dans le match, il s’est montré comme a son habitude remuant. Si il manque toujours de muscle et de justesse, ses courses et sa fougue apportent un plus offensivement.

Coric 5,5 : Il rentre en jeu alors que le match est déjà plié. Sa première passe est molle et il ne parvient pas à impacter sur le jeu. Il faudra patienter pour découvrir Coric.

Karsdorp 5,5 : Pas dans le rythme. Et pour cause, il n’a disputé qu’une heure et demi de jeu cette saison. Et c’est déjà plus que la saison dernière ! Du mieux, donc.

Di Francesco 6 : Malgré une infirmerie bondée, il a su trouver les solutions pour déstabiliser les madrilènes. La Roma domine la première période et se procure les meilleures occasions. Cependant elle se fait punir coup sur coup et dès lors, elle ne semble plus capable de renverser la vapeur. Un manque de réalisme et une incapacité à réagir qui ne datent pas d’hier. Les solutions sur le banc et le scénario du match n’ont pas permis à Di Francesco de donner un nouveau souffle à son équipe. Un mauvais résultat, mais une qualification assurée.

Loris Meucci



Lire aussi