Les notes de l’AS Roma face au Milan AC

Par Ben Soffietti publié le 01 Mar 2021
Crédits

Auteure d’une entame de match catastrophique, l’AS Roma pensait avoir laissé passer l’orage, mais c’était sans compter sur l’ouverture du Milan AC juste avant la mi-temps. Revenus en seconde période grâce à Veretout, les Giallorossi ont craqué dans la foulée et n’ont jamais été capables de rattraper les hommes de Pioli (1-2). Imprécise techniquement, inférieure physiquement et inefficace, la Louve concède une nouvelle défaite face à un gros du championnat et sort du top 4 à la faveur de l’Atalanta. Voici les notes des Giallorossi. Le barème est italien.

P. Lopez 5,5 : Le gardien espagnol a oscillé entre le pire et l’excellent. Le pire d’abord, en passant à deux doigts d’offrir l’ouverture du score à Ibrahimović suite à une erreur de contrôle. L’excellent ensuite avec des parades décisives à 0-0 devant Rebić et Saelemaekers. Et le pire à nouveau, en relançant directement sur un adversaire, initiant l’action du deuxième but du Milan.

Mancini 5,5 : D’habitude rassurant, Mancini s’est montré hier soir hésitant, tant dans ses interventions défensives que dans ses relances. Il se fait facilement éliminer par Rebić sur le deuxième but des Rossoneri.

Cristante 5 : Prestation compliquée pour Cristante, qui malgré une continuité à ce poste, n’arrive pas à se montrer impérial. Milieu de formation, on le sent logiquement plus à l’aise avec le ballon que quand il faut défendre.

Fazio 5 : Mis au placard cette saison par Fonseca, Fazio était aligné d’entrée. Il est fautif sur le pénalty obtenu par le Milan AC, juste avant la pause. Quelques relances intéressantes. Remplacé par Bruno Peres.

Karsdorp 5 : Des allers-retours incessants dans son couloir mais de façon stérile. Mis en grandes difficultés par la vitesse de Theo Hernandez puis de Leão. Replacé dans la défense à trois à la sortie de Fazio.

Veretout 6,5 : Malgré un abattage beaucoup moins efficace qu’à l’accoutumée, Veretout est le premier dangereux, côté Roma, d’une reprise cadrée en premier période. Auteur de l’égalisation sur une merveille de frappe enveloppée, il inscrit son dixième but de la saison. Manque de fraîcheur physique sur la seconde période. Remplacé par Diawara.

Villar 4,5 : Si précieux depuis de nombreuses semaines, hier soir, l’Espagnol n’y était pas. Il perd plusieurs ballons dangereux dans le début de rencontre raté de son équipe. Avalé par la supériorité physique d’un Kessié rayonnant. Remplacé par El Shaarawy.

Spinazzola 5 : Même s’il offre à Veretout l’égalisation, le piston gauche a encore et toujours manqué de simplicité et d’altruisme. D’accord, il apporte le surnombre offensivement, mais il gagnerait à jouer plus souvent en première intention au lieu de multiplier les crochets prévisibles.

Pellegrini 5 : Une première période transparente, effacé par les récupérateurs du Milan AC. Un léger réveil en seconde période, notamment en reculant dans le milieu, mais beaucoup trop de fautes techniques pour un joueur de son calibre.

Mkhitaryan 6 : Une fois n’est pas coutume, l’Arménien s’est démené sur le front de l’attaque. Trop esseulé en première période, il a eu, outre le but de l’égalisation, la plus grosse occasion romanista du match, mais le cadre s’est dérobé de quelques centimètres. Trouve Donnarumma sur sa route sur une frappe sèche dans le temps additionnel.

B. Mayoral 5 : Une remise pour la première occasion de Veretout et c’est à-peu-près tout. L’attaquant n’a été que peut trouvé par ses partenaires et les rares ballons reçus ont été mal négociés. Une partie à oublier. Remplacé par Pedro.


Bruno Peres 6 : Le Brésilien est vite entré dans son match. Sur un de ses premiers ballons, il centre pour une occasion de Pellegrini. Puis, il a lui même l’occasion de marquer de la tête.

El Shaarawy 5,5 : Beaucoup d’activités pour le Pharaon qui a tenté de nombreux centres mais le gardien adverse s’est montré impérial dans sa surface. Quelques matchs supplémentaires seront nécessaires pour disposer pleinement de ses capacités.

Diawara non noté

Pedro non noté

Fonseca 5 : Privé de plusieurs cadres, dont Smalling et Dzeko, il assiste impuissant au début de match très inquiétant de son équipe. Ajoute un attaquant supplémentaire en fin de match mais ses joueurs s’inclinent encore contre une équipe du top 8. Problème mental ou insuffisance dans le jeu? Il faudra vite trouver la réponse car depuis hier soir, la Roma n’est plus en zone Champions League.

Ben Soffietti

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.