Les notes de l’AS Roma face au Milan AC

Par Loris Meucci publié le 28 Oct 2019

En venant à bout du Milan AC, les giallorossi ont signé une victoire fondamentale et ont fait une très bonne opération comptable. Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Lopez 6,5 : Ne peut rien faire sur le but de Theo Hernandez. Pour le reste, il est impeccable et cela devient une habitude.

Spinazzola 5,5 : Toujours intéressant balle au pied, il fait son maximum pour défendre les assauts rouge et noir, sans tout le temps y parvenir. Victime d’une blessure à l’aine. Remplacé par Cetin

Smalling 6 : Nouvelle bonne copie pleine de sobriété. Il manque de peu de marquer d’une tête surpuissante.

Fazio 6 : Après un début de match difficile, il Comandante redresse la barre et cela se fait sentir.

Kolarov 6 : Activité incessante dans son couloir gauche. Ses centres ne trouvent malheureusement pas preneur.

Mancini 6,5 : Positionné milieu récupérateur, il se montre particulièrement précieux notamment dans les duels et le harcèlement.

Veretout 6 : Très actif dan l’entre jeu, que ce soit avec ou sans ballon. Le travailleur de l’ombre devrait prendre un peu plus la lumière.

Pastore 6,5 : Match plein de l’Argentin, et cela faisait un bail. Souvent dans les bons coups, il lui manque juste ce petit but.

Perotti 6 : Une heure de jeu où sa justesse technique aurait déjà pu être décisive. A court physiquement. Remplacé par Antonucci

Zaniolo 6,5 : Parfois brouillon mais toujours remuant, il fait preuve de lucidité pour ajuster Donnarumma et donner l’avantage aux siens. Remplacé par Santon

Dzeko 7 : Une occasion, un tir, un but. Précis et précieux.

—-

Antonucci 5,5 : Beaucoup d’imprécisions mais aussi beaucoup de volonté et un bon travail défensif.

Cetin : non noté

Santon : non noté

Fonseca 6,5 : Malgré une infirmerie qui ne finit plus de se remplir, le technicien portugais a trouvé les solutions pour aligner une équipe qui tient la route. A l’image de la reconduction de Mancini en récupérateur, son bricolage s’avère payant. Il signe ici une victoire cruciale pour la suite de la compétition.

 

Loris Meucci



Lire aussi