Les notes de l’AS Roma face au FC Porto

Par Herman Ahouande publié le 07 Mar 2019

L’AS Roma a rendu les armes a l’Estadio do Dragao, laissant le FC Porto filer en quart de finale de la Champions League. Voici les notes des joueurs romains.Le barème est italien.

Olsen 6,5 : Tantôt en lumière, tantôt dans l’ombre… Hier soir le portier suédois n’était pas dans l’ombre. Il réalise de belles interventions mais ne peut faire de miracle sur le penalty décisif transformé par Telles et sur les deux autres buts.

Juan Jesus 6 : Sa mission était difficile mais le Brésilien a essayé de tenir la baraque comme il le pouvait.

Manolas 5 : Moins en vue qu’au match aller, le colosse grec n’a pas été le leader défensif attendu. Pire il est responsable de la perte de balle sur le premier but portugais.

Marcano 5,5 : Marega est un sacré client pour n’importe quel défenseur et Marcano l’a expérimenté.

Karsdorp 5 : Le deuxième but du FC Porto nait d’une balle qu’il relance mal. Dans l’ensemble du match, la  »Locomotive »  a tourné au ralenti.

Nzonzi 5,5 : Le champion du monde semble souffrir de l’enchaînement des rencontres. Perd beaucoup de duels face à Herrera et Danilo.

De Rossi 7 : Il redonne espoir à son équipe en convertissant froidement le penalty obtenu par Perotti. Obligé de quitter ses partenaires à cause d’une énième blessure cette saison.

Kolarov 5,5 : Ses montées et ses centres sont généralement des atouts. Son pied gauche n’a pas produit l’étincelle attendue.

Zaniolo 6 : De l’envie et de la personnalité, mais l’homme du match aller n’a pas pu réitérer la même performance.

Dzeko 5,5 : Il n’a pas eu assez de ballons à négocier dans le temps réglementaire mais le capitaine suite à la sortie de De Rossi n’a pas honoré son rang, notamment lors des prolongations où il fait de mauvais choix sur deux occasions nettes qui auraient pu tuer la rencontre.

Perotti 6,5 : Il court, percute, centre et s’offre même une belle occasion qu’il ne convertit pas en but. Il a le mérite de se procurer le penalty transformé par le capitano.

________________________________

Pellegrini 5 : Sa mission sur le pré n’a pu aller à son terme, la faute à une blessure qui le renvoie du terrain de jeu. Mauvais dans l’ensemble.

Florenzi 4,5 : Deux points à signaler, son absence du onze de départ et le penalty suicidaire qu’il occasionne.

Cristante 6,5 : Son entrée en jeu permet de mettre de l’ordre dans un milieu précédemment submergé par l’adversaire.

Schick 6,5 : Il entre avec de l’envie et donne de la vivacité à l’équipe. A l’opposé de l’adversaire du soir, la consultation du VAR ne lui aura pas souri.

Di Francesco 5 : Avait-il vraiment besoin de faire des choix aussi forts ? Il est vrai que parfois, oser c’est gagner mais cette fois-ci son pari s’est avéré à l’image du résultat. Sa composition de départ a surpris plus d’un, notamment avec la défense à trois et les défenseurs titularisés. Son équipe ne s’est montrée dangereuse qu’au retour à la défense à quatre avec l’entrée en jeu de Schick et Cristante. Cette élimination pourtant évitable coûtera chère dans la balance et l’ancien attaquant de la Roma n’a que la quatrième place en championnat à conquérir (s’il a le temps pour le faire) pour se donner un peu plus de crédit.

Herman Ahouande

Rédacteur



Lire aussi