Les notes de l’AS Roma face à l’Istanbul Basaksehir

Par Hugo Ladron de guevara publié le 20 Sep 2019

Après un premier acte bien terne les hommes de Paulo Fonseca illuminent l’Olimpico à l’image des performances de Dzeko et Zaniolo. Dépassée par les événements, la formation turque, bien qu’organisée en première mi-temps, a rendu les armes au retour des vestiaires.

Pau Lopez 6 : Le gardien espagnol donne de la voix et ses défenseurs l’écoutent. Si ses sorties ne sont pas toutes très orthodoxes, le dernier rempart giallorosso répond présent quand il le faut. Une belle intervention de la tête en première mi-temps et une parade sur une tête de Demba Ba en deuxième période viennent ponctuer la soirée plutôt tranquille du portier catalan.

Kolarov 6 : Le latéral serbe est moins en vue offensivement qu’à l’accoutumée mais livre une prestations défensive solide maintenant les attaquants stambouliotes hors de la surface de réparation.

Jesus 6 : Après des débuts compliqués face au Genoa le défenseur brésilien retrouve l’Olimpico. Une occasion pour lui de montrer une détermination appréciable et ce malgré quelques excès d’engagement qui lui vaudront un jaune à la 65eme.

Fazio 6,5 : La soirée commence mal pour le géant argentin qui rate une intervention de la tête à la 12eme minute. Une erreur sans conséquence qui signera le début d’une copie quasi parfaite du « comandante » confirmant sa progression en ce début d’année.

Spinazzola 6,5 : Une prestation interessante de l’ex juventino positionné à droite de la défense. Son centre en fin de première période débloque la situation non sans l’aide de Caiçara. Après une première période axée sur la phase défensive, le latéral italien retrouve ses velléités offensives et accentue le danger sur le flanc gauche stambouliote.

Diawara 5 : Première titularisation pour le guinéen qui, si il donne indéniablement de sa personne, balbutie quelque peu son football. Lent à la relance, maladroit dans la lecture du jeu adverse, l’investissement de l’ancien joueur du Napoli ne pourra pas gommer ses lacunes à long terme.

Cristante 6 : Associé à Diawara pour un duo inédit, l’international italien peine défensivement mais tente d’équilibrer le bloc défensif romain par ses déplacements. La verticalité qu’il donne au jeu romain est indéniable, en témoigne sa participation au second but. Remplacé par Veretout.

Kluivert 6,5 : Si ses incursions ne trouvent pas systématiquement une conclusion utile, ses replis défensifs et sa faculté à prendre les espaces représentent un atout important pour Fonseca. Son but dans les arrêts de jeu vient confirmer encore un peu plus sa progression et sa confiance grandissante.

Pastore 5,5 : Au terme d’une première période ou « El Flaco » semble n’avoir que trop perdu de sa superbe palermitaine et parisienne, il est le premier à mettre en danger le gardien stambouliote, un signe annonciateur d’un second acte plus interessant qui le voit participer intelligemment à plusieurs offensives romaines.
Remplacé par Pellegrini.

Zaniolo 7,5 : Si le topos du gaucher cherchant son bon pied lui colle à la peau lors de ses premières prises de balle, le natif de Massa offrira par la suite aux tifosi une partition remarquable dont il fut le chef d’orchestre. Outre le fait d’être impliqué sur les deux premiers buts, il a su maintenir un rythme élevé tout au long de la partie qui a essoufflé jusqu’aux supporters stambouliotes. Son but à la 71eme minute est la dernière note d’un récital plus qu’impressionnant pour un joueur qui vient de fêter ses 20 ans.

Dzeko 7 : Le « cygne de Sarajevo » a une nouvelle fois déployé ses ailes sur l’Europa league. Une prestation d’envergure qui met encore un peu plus en exergue l’importance de l’attaquant Bosnien pour Fonseca. Le nombre d’opportunités offertes par ses déplacements et son jeu dos au but est conséquent, et même si la finition n’est pas chirurgicale, il réussit à convertir une offrande de Zaniolo. Remplacé par Kalinic.

_

Pellegrini 6,5 : Une rentrée plus que convaincante qui vient confirmer sa capacité à trouver la bonne passe au bon moment. Sa progression est constante et sa palette semble s’agrandir au fil des matchs.

Veretout : non noté

Kalinic : non noté

Fonseca 6,5 : Suite à un premier acte plus que décevant, le technicien portugais a su mener avec brio ses troupes au retour des vestiaires pour asseoir un avantage conquis en première période non sans un brin de chance. Le turn over mis en place a porté ses fruits et a permis à l’Olimpico de saluer son nouvel attaquant au même titre que la première titularisation de Diawara.

Hugo Ladron de guevara



Lire aussi