Les notes de l’AS Roma face à la Lazio

Par Loris Meucci publié le 27 Jan 2020

L’AS Roma n’a pas réussi à faire mieux qu’un match nul face à une Lazio pourtant empruntée et recroquevillée dans son camp. Voici les notes des protagonistes giallorossi de la rencontre. Le barème est italien.

Lopez 4 : Victime du syndrome de Goicoechea. Sa boulette est grossière et coûte très cher.

Santon 6,5 : Solide et incisif défensivement. De belles percées balle aux pieds. Copie pleine. Remplacé par Kolarov

Mancini 6 : Match sérieux pour l’Italien qui a bien géré la profondeur et a bien muselé les attaquants adverses.

Smalling 6,5 : Impeccable dans ses placements et ses interventions. La force tranquille.

Spinazzola 5,5 : Il a bien apporté dans son couloir gauche sans être particulièrement tranchant. Un de ses centres aurait tout de même mérité meilleur sort.

Veretout 6 : Le Français s’est beaucoup projeté pour apporter de la présence dans les derniers mètres. Très généreux, parfois au détriment d’une certaine lucidité. Remplacé par Pastore

Cristante 6,5 : Auteur d’une passe décisive, il a été précieux à la récupération et pour verticaliser le jeu. Définitivement guéri.

Pellegrini 6 :  Une superbe frappe instinctive, de bonnes transmissions, un bon pressing. Il a fait bien mais au vu de son talent naturel, il peut encore faire mieux.

Under 7 : Le meilleur sur la pelouse. A travers ses dribbles et ses centres, il a beaucoup tenté et beaucoup réussi. Intenable.

Kluivert 5,5 : Il a parfois manqué de justesse dans ses choix de jeu ou de précision mais il a réalisé un bon travail défensif en parallèle. Remplacé par Perotti

Dzeko 6,5 : Il a fait mouche sur sa situation la moins évidente et a manqué de doubler la mise sur quelques situations plus nettes.

Perotti non noté

Kolarov non noté

Pastore non noté

Fonseca 6,5 : Ses choix de départ se sont montrés payants notamment à travers la performance solide de Davide Santon, préféré à Florenzi. Sa Roma a très bien pressé et a outrageusement dominé ce derby. Elle l’aurait certainement emporté sans cette erreur grotesque de Pau Lopez ou bien avec un peu plus de réalisme. Résultat décevant par rapport au contenu mais son équipe est toujours bien cramponnée à cette 4ème place.

 

Loris Meucci



Lire aussi