Les notes de l’AS Roma et de la Fiorentina

Par Cesco publié le 08 Avr 2018
Crédits

La Viola ne s’arrête plus. C’est bien simple, sur les 6 derniers matchs, c’est 6 victoires et 5 clean sheets. De quoi faire peur à ses concurrents pour une place européenne. La victoire nette face à l’AS Roma grâce à des buts de Benassi et Simeone montre bien qu’il faudra compter sur eux jusqu’à la fin. Pour la Louve, les séquelles du Camp Nou semblent peser et c’est un nouveau résultat négatif pour les hommes de Di Francesco qui risquent de perdre leur troisième place.

AS Roma : rien ne va plus

Dzeko 6,5 : Le meilleur ce soir côté romain. Il pèse sur la défense et met grandement à contribution Sportiello. Aurait pu être mille fois homme du match, mais parfois quand ça ne veut pas …

El Shaarawy 6,5 : Il propose, il se débat et provoque comme il sait le faire. Malheureusement il est trop seul.

Florenzi 6,5 : En fait il aurait du débuter la rencontre. Son entrée coïncide avec de bons moments romains.

AS Roma : Alisson (5), Peres (4,5), Manolas (5,5), Jesus (6), Fabio (5,5), Strootman (6), Nainggolan (5,5), Gonalons (5), El Shaarawy (6,5), Dzeko (6,5), Defrel (5) – Florenzi (6,5), Schick (5,5), Kolarov (5,5)

Fiorentina : Simeone frappe encore

Simeone 7 : Bien plus que son but, c’est sa prestation globale qui est à gratifier d’un grand « bravo ». Solide dans les duels, agressif et présent quand il faut, il marque encore. Bon pour la confiance !

Sportiello 7 : L’homme du match ! Précieux dans les sorties, impérial dans les arrêts. Le clean sheet est pour lui !

Benassi 7 : Un but et une prestation sans fausse note dans une bataille du milieu qui s’annoncait délicate. Chapeau.

Fiorentina : Sportiello (7), Laurini (6,5), Pezzella (6,5), Hugo (6,5), Biraghi (6,5), Benassi (7), Dabo (6), Veretout (6), Saponara (6,5), Eysseric (5), Simeone (7) – Falcinelli (non noté), Milinkovic (6), Dias (5)




🔥 Les sujets chauds du jour :

Luciano Spalletti révèle la hiérarchie pour les tireurs de pénalty avec l’Italie

« J’ai hâte d’affronter l’Italie », Alvaro Morata

« Nous devons être au même niveau que l’Espagne », Giacomo Raspadori

« Scamacca peut être l’avant-centre dont l’Italie a besoin », Cesare Prandelli

Frattesi nomme deux légendes italiennes comme étant des modèles

Avatar

Cesco

Rédacteur en Chef



Derniers articles