Les notes de l’AS Roma face au Napoli

Par Hugo Ladron de guevara publié le 03 Nov 2019

Le choc de la onzième journée de Serie A a vu l’équipe coachée par Fonseca l’emporter face à celle d’Ancelotti. Organisés et appliqués, les giallorossi confirment leur progression face à une équipe de Naples qui n’avait plus perdu à l’Olimpico depuis le 25 avril 2016. Voici les notes de la rencontre, le barème est italien.

Pau Lopez 6,5 :  Le natif de Gérone gagne en assurance à chaque rencontre. A l’image de son intervention sur Insigne peu après la demi-heure de jeu, il permet à la Roma de maintenir son avance au score jusqu’au but de Milik sur lequel il ne peut rien.

Spinazzola 6 : L’ancien juventino, confirmé au poste de latéral droit, montre des dispositions interessantes sur les phases offensives notamment lorsqu’il emmène, à l’issue d’une belle chevauchée, le premier but de Zaniolo.

Smalling 7 : Le défenseur central anglais est propre sur ses interventions, précis dans l’anticipation ainsi que dans la lecture du jeu adverse. On retiendra également une intervention spectaculaire sur sa ligne.

Cetin 5 : Titulaire de fortune au coté de Smalling, le jeune Turc livre une prestation qui, si elle fut loin d’être convaincante, met en exergue certaines qualités très encourageantes pour son futur à Rome.

Kolarov 5,5 : Ses quelques incursions au sein de la défense napolitaine sont tranchantes jusqu’à son tir sur penalty et la brillante parade de Meret. Un échec qui vient ternir une prestation correcte bien que décevante pour le vétéran des aigles blancs moins inspiré qu’à l’accoutumée.

Mancini 7,5 : Crucial dans les transitions défensives et dans le duel, Gianluca offre même quelques brillantes inspirations à l’Olimpico à l’image de la transversale qui amène le premier but de Zaniolo.

Veretout 8 : Alliant créativité et combattivité, le soldat Jordan est le vecteur par lequel se créent les occasions romaines. Le penalty marqué après l’échec de Kolarov, son premier but pour la Roma, vient consacrer une énième prestation d’envergure pour l’un des hommes clefs de Fonseca.

Zaniolo 7,5 : Son but confirme l’état de forme impressionnant du joueur de vingt ans. Sa deuxième mi-temps, moins brillante offensivement, montre que le natif de Massa a le sens du sacrifice collectif en plus d’un potentiel dont le mot conséquent se fait le doux euphémisme.

Pastore 7 : Le meneur de jeu argentin semble mobilisé et revitalisé par la cure Fonseca. Une situation qui paraissait au pire impossible au mieux utopique il y a quelques semaines et qui ravit les supporters de la louve.

Kluivert 6,5 : L’ancien joueur de l’Ajax donne du corps au jeu romain par ses remontées de balles et ses replis défensifs fréquents venant gêner la transmission napolitaine. Une prestation qui aurait pu être couronnée par un but mais le tir de l’attaquant romain termine sur la barre de Meret.

Dzeko 6,5 : Une prestation moins reluisante qu’a l’accoutumée mais d’une efficacité certaine. Le numéro neuf joue des épaules, défend et fait respirer le bloc défensif romain. Notons aussi son intervention auprès des tifosi romains pour faire taire des chants dont on aimerait se passer.

_

Perotti 5,5 : L’ailier argentin n’a pas vraiment les occasions de faire parler ses qualités en un contre un, mais sa volonté de défendre l’avantage romain est palpable et appréciable.

Under 5,5 : Si l’international turc ne s’illustre pas offensivement, il réalise tout de même une prestation encourageante pour les matchs à venir.

Santon : Non noté

Fonseca 8 : Une telle courbe de progression avec un effectif aussi réduit et handicapé par les blessures est un signe évident des qualités de l’entraineur portugais. Cette Roma est la sienne et elle est pleine de promesses.

Hugo Ladron de guevara



Lire aussi