Les notes de la Lazio face au Milan AC

Par Christophe Mazzier publié le 14 Avr 2019

La Lazio n’a toujours pas gagné à San Siro face au Milan AC et perd des points précieux face à un concurrent direct pour la course à la Champions League.

Strakosha 6 : Bonne prestation pour le portier albanais. Lors de la 1ère période, il n’a pas eu beaucoup de travail hormis sur une frappe de Kessie. Un peu plus sollicité en 2ème mi-temps, il est l’auteur d’une superbe envolée sur un tir de Suso à la 70ème minute qui sauve son équipe du 2-0.

Bastos 6 : Auteur d’une bonne première période, autoritaire dans ses sorties, sa note est légèrement supérieure à ses complices de la défense centrale car il avait un peu plus de répondant de son côté. Au fil du match, il a su maintenir son niveau d’intensité. Remplacé par Parolo

Acerbi 5,5 : Tranquille, toujours bien placé. Libéro à l’ancienne, il a colmaté les brèches derrières ses deux stoppeurs, ne laissant aucune miette à Piatek.

Luiz Felipe 5,5 : Sobre mais efficace. Il est l’auteur d’une prestation efficace sur l’ensemble de la partie comme ses complices de la défense centrale.

Lulic 5 : Il fait son match défensivement mais n’apporte rien en attaque. Contrairement à son pendant à droite, il n’aura jamais été tranchant. Remplacé par Durmisi

Luis Alberto 5,5 : Titularisé au poste de milieu gauche, l’espagnol s’est montré inspiré et juste en 1ère mi-temps. Sa superbe passe vers Immobile à la 45ème aurait pu être décisive. Petit à petit, le milieu milanais l’a étouffé, limitant son apport en 2nde période.

Lucas Leiva 5,5 : Il est le grand argentier de tout l’édifice inzaghien. Ratisseur de ballon infatigable, il pêche néanmoins sur quelques relances qui auraient pu coûter cher à son équipe.

Milinkovic-Savic 5 : Transparent en 1ère mi-temps, il a été un peu plus présent dans les duels lors du 2ème acte. Mais qu’on est loin du niveau entrevu l’année passée. Encore une prestation mineure pour le serbe, qui n’a rien apporté offensivement. Décevant.

Rômulo 6 : Remuant et mordant, le remplaçant de Marusic a profité des espaces laissés dans son couloir pour asséner des offensives dangereuses en 1er mi-temps. Un peu moins en vue après la pause comme l’ensemble de son équipe, il est toutefois auteur d’un superbe une-deux avec Caicedo qui aurait pu se conclure par un but.

Correa 6,5 : Combatif, vif, percutant, il a très bien permuté avec Immobile avant la mi-temps. Balle au pied, il a sans cesse cherché à faire la différence. Forcément, sa sortie sur blessure correspond à une période de moins bien pour son équipe. Remplacé par Caicedo suite à un choc avec Bakayoko.

Immobile 5,5 : Très mobile pendant toute la 1ère mi-temps. Disponible et inspiré, sa collaboration avec Correa était intéressante. Ponctuant un joli mouvement, il aurait même pu ouvrir le score suite à un caviar de Luis Alberto. Mais le caviar s’est échoué sur le poteau. Complètement transparent au retour des vestiaires.

Caicedo 4,5 : Son entrée n’a rien apporté à son équipe.

Durmisi 4: L’homme du match sans aucun doute. Quatre minutes après son entrée en jeu, il commet une faute grotesque sur Musacchio dans la surface qui va amener le penalty.

Parolo : non noté

Inzaghi 5,5 : Sa Lazio a eu deux visages ce soir comme son entraîneur. Lors de la 1ère mi-temps, les rouages de son système tournent à plein régime. Equipe rigoureuse, systémique, les pistons sont bien huilés. Elle impose son rythme et empêche le Milan AC de jouer son jeu. Le choix de Correa, pour épauler Immobile, s’avère payant car l’animation offensif proposée amène des situations dangereuses. Puis en Seconde période, la machine s’enraye et malheureusement pour lui ses choix de remplaçants n’ont pas été fructueux. Ils ont même été lourd de conséquence. Alors que Caicedo était un choix naturel, celui de Durmisi aura été fatal 4 minutes après son entrée. Pour répondre au but encaissé, il remplace Bastos par Parolo pour recoller au score. Cette entrée, contestable, ne changera pas la physionomie du match. Échaudé par l’intensité du match et les enjeux capitaux, le cadet des Inzaghi va être expulser à la 86ème minutes pour contestation.

Christophe Mazzier



Lire aussi