Les notes de la Lazio face au FC Séville

Par Paul Vinay publié le 21 Fév 2019

La Lazio est éliminée de l’Europa League suite à sa défaite 2-0 sur la pelouse du FC Séville lors de ce match retour. Ben Yedder et Sarabia sont les buteurs pour les Espagnols. Voici les notes des protagonistes de la rencontre, le barème est italien.

Strakosha 5 : Il repousse une frappe dans les pieds de Ben Yedder pour le 1-0, puis plus grand chose à se mettre sous le coude. Ne peut rien sur le second but espagnol. Si seulement il avait capté la frappe de Silva au lieu de la repousser sur l’attaquant français …

Patric 5: Il couvre Ben Yedder lors de l’ouverture du score des Andalous. On l’a vu plus haut après cette ouverture du score, n’hésitant pas proposer une solution côté droit. Remplacé à la 49ème par Correa, un changement qui n’a pas plus au principal concerné.

Acerbi 6.5 : Vrai match de patron pour l’Italien. Il a aimanté les ballons dans sa surface, remportant la grande majorité de ses duels. Solide défensivement, il s’est aussi fait remarquer offensivement avec une reprise à la 54ème mais il s’est heurté sur Vaclik. Il a réussi à être le Laziale le plus dangereux devant le but espagnol …

Radu 5.5 : Il a proposé offensivement côté gauche avec en fin de première période quelques centres lointains dangereux. Dans l’axe après le passage à une défense à 4 il s’est montré convaincant. On peut éventuellement lui reprocher le fait de se faire facilement éliminer par Navas sur le but du 2-0.

Marusic 5.5 : La sortie prématurée d’Escudero n’était pas forcément une bonne chose pour le monténégrin vu la belle rentrée de Promes. Match sans haut ni bas jusqu’à son expulsion à 20 minutes de la fin du match, au moment où la Lazio était la plus dangereuse. Un coup du coude qui coûte cher.

Cataldi 5.5 : Le milieu de terrain est monté en puissance au fur et à mesure du match. Discret en première, il a plus apporté dans le camp adverse en seconde, n’hésitant pas à avancer balle au pied et a trouvé des passes justes.

Badelj 5.5 : Placé en sentinelle il a su lancer les contres laziales en jouant simplement, proprement. Défensivement il a réalisé quelques belles récupérations. Remplacé par Durmisi à la 77ème suite à l’expulsion de Marusic.

Milinkovic-Savic 5.5 : De retour dans le onze le Serbe était bien rentré dans son match jusqu’à ce moment où il perd le ballon sur l’action qui amène l’ouverture du score de Séville. Une erreur d’inattention qui paye cash ! Il a cassé des lignes 2-3 fois en première période, montrant par intermittence qu’il peut être le chaînon essentiel de cette équipe. Il envoie un délice de ballon par dessus la défense pour Acerbi à la 54ème juste avant de céder sa place à Romulo.

Lulic 5.5 : Le capitaine laziale se procure la première occasion du match sans grande réussite, puis a été assez discret dans le jeu en première période. Plus en vue en seconde période.

Caicedo 5.5 : Toujours aussi important dans le jeu en pivot, on l’a beaucoup vu décrocher afin de venir chercher les ballons. Attaquant en pivot, mais également donneur de caviar avec son petit ballon par dessus la défense à la 68ème minute pour Immobile. Il a enfilé le costume de fantomas dans les 20 dernières minutes. Il écope d’un carton jaune à la 31ème minute suite à un tacle sur Ben Yedder.

Immobile 5 : C’était un match particulier pour l’Italien, lui qui fêtait ses 29 ans et qui retournait du côté de Séville, club qu’il a connu le temps d’une saison. Et à l’image de sa saison espagnole il ne s’est pas montré adroit dans la surface comme son lob à bout portant à la 68ème qui termine au-dessus du but. La cuvée 2018/2019 d’Immobile en Europe n’est pas fameuse … Il est averti à la 83ème.

—-

Correa 5.5 : Il a, dès ses premiers ballons, apporté de la vitesse dans les 25 derniers mètres, puis est rentré dans le rang.

Romulo 5.5 : Il provoque l’expulsion de Vazquez sur son premier ballon en jouant bien le coup. Il s’est positionné assez haut sur son côté droit, mais n’a pas réussi à faire de différence.

Durmisi 5.5 : Pas grand chose à signaler, le match est retombé en intensité après le but du KO.

Inzaghi 5.5 : Onze sans surprise pour Inzaghi avec les retours de Milinkovic-Savic et Immobile. Il fait un choix offensif en tout début de seconde période avec l’entrée de Correa, puis sort « logiquement » Milinkovic-Savic, de retour de blessure. Si la Lazio a montré un meilleur visage en seconde avec son changement tactique cela n’a rien changé sur le résultat final, la Lazio sort de la compétition.

Paul Vinay

Rédacteur



Lire aussi