Les notes de la Juventus face à l’Inter

Par Leo Carta publié le 08 Déc 2018

La Juventus sort victorieuse, à l’Allianz Stadium de Turin, d’un match plaisant et disputé (1-0) face à une Inter combative mais brouillonne. Voici les notes des bianconeri de la rencontre. Le barème est italien

Szczesny 6 : Parce qu’on a tous un poteau sur lequel on peut compter dans la vie.

De Sciglio 6,5 : Le nouveau couteau suisse de la formation bianconera. À gauche comme à droite. Jamais indispensable mais toujours utile. Pas très esthétique mais toujours efficace. Mattia sort une prestation solide et appliquée.

Bonucci 6,5 : Le nerazzur-rosso, homme le plus détesté d’Italie après Ventura, sort une prestation honnête et enchaîne les bons matchs. Mais cela n’efface rien. #thenorthremembers

Chiellini 7,5 : L’homme du match, première partie. Au charbon pendant 90 minutes, Georges est né pour la bataille. Goinfre, il mange tout ce qui se trouve à sa portée et hier soir c’est Icardi qui en a fait les frais.

Cancelo 7 : Cancelismo (nom masculin) : Doctrine esthétique, qui émerge au Portugal au début des années 90 et qui s’empare du Piémont à l’automne 2018. Incroyable redéfinition du poste de latéral bianconero, à grand coup de caviars et d’extérieurs du pied.

Bentancur 6,5 : Le jeune uruguayen enchaîne les prestations majuscules. Une nouvelle fois titulaire, malgré une blessure au dos qui l’oblige à serrer les dents, il s’impose une nouvelle fois dans la récupération. Jamais avare d’efforts il connaît néanmoins toujours autant de déchet dans la relance. Dommage.

Pjanic 5,5 : Match sans grand intérêt de la part du Bosnien. Pas aidé par une animation offensive (surtout en première mi-temps) quasi inexistante, il n’en reste pas moins peu incisif et, comme souvent, dangereux dans certaines prises de décision. Remplacé par Emre Can.

Matuidi 7,5 : L’homme du match, deuxième partie. Une machine. Il enchaîne les kilomètres comme personne et monte en puissance au fil du match. Sa deuxième mi-temps est d’une rare intensité. Sur tous les ballons, il se paye même le luxe d’ouvrir la voie à Cancelo sur le but bianconero. Un champion (du monde).

Dybala 5 : Le type de rencontre, intense et rugueuse, qui ne lui permet pas de s’exprimer au mieux. Reste que ce joueur n’est qu’une pâle copie de ce qu’il avait promit d’être : un bon joueur, parfois efficace, mais qui manque terriblement d’étincelle pour briller. Remplacé par Douglas Costa.

Cristiano Ronaldo 5,5 : Human after all. Titulaire depuis le début de la saison et enchaînant tous les matchs sans être remplacé (à l’exception du dernier), Cristiano a accusé le coup hier soir. Et ça s’est vu. À 33 piges, il faut prendre le temps de souffler un peu.

Mandzukic 7,5 : L’homme du match, troisième et dernière partie. Septième but de la saison pour lui en championnat. Toujours présent face aux gros, Mario répond présent quand il s’agit de castagne.


Douglas Costa 6 : Une entrée en jeu intéressante, dans son registre, mais à des années lumières de ce qu’il est capable de faire.

Emre Can non noté : Un retour positif mais qui aurait pu coûter cher. Sans jambes, il a subi la fin de rencontre et les assauts adverses.

Allegri 6 : Sans grandes alternatives, Max a relancé son milieu type du mois de novembre et la paire de latéraux qui avait joué contre la Fiorentina le weekend dernier. Une formation visiblement sans grandes énergies et qui a souffert du pressing nerazzurro en première mi-temps. Les changements arrivent, comme d’habitude, un peu tard. Celui de Can interroge, dans un match aussi intense et important, était-ce le moment idéal pour le relancer ?

Leo Carta

Rédacteur Juventus



Lire aussi