Les notes de la Juventus et du Torino

Par Florian Giunta publié le 04 Mai 2019

S’il ne s’agissait que d’un match de prestige pour la Juventus, déjà coiffée des lauriers du champion, le Torino avait beaucoup à gagner. Symboliquement d’abord en cette veille du soixante dixième anniversaire de la tragédie de la Superga, sportivement ensuite dans sa course à l’Europe. Lukic a donné l’avantage aux granata à la 18ème minute. On attendait le duel entre le meilleur gardien italien du moment et le quintuple ballon d’or portugais et le mari de Georgina a eu le dernier mot à la 85ème minute en égalisant… Le Torino de Mazzarri a démontré une grande maîtrise collective et reste candidat aux coupes continentales quand la Juventus d’Allegri a évité in extremis une défaite qui aurait fait tache.

JUVENTUS : un match moyen

Pjanic (5) : Méconnaissable tant il a paru hors sujet tout le match. 100% responsable du but de Lukic à la 18ème minute par son incapacité à accepter le défi physique et à anticiper. Passe décisive donc.

Ronaldo (7) : Toujours la tête au travail Cristiano ! Et celle déterminante de la 85ème minute sauve son équipe d’une défaite qui aurait fait mauvais genre. Pas en réussite en première mi-temps mais toujours à chercher ses coéquipiers du regard. Avec lui, la Vieille Dame n’a pas (encore) gagné la Champions League mais bien un grand professionnel qui sait se muer en leader.

Spinazzola (7) : Qu’il est bien à gauche ! Seuls ses quelques déboulés ont déboussolés la défense adverse et l’un d’entre eux à trouvé le crâne de Ronaldo. Machine à centrer (onze fois dans le match). En cette fin de saison, sa fraîcheur physique a détonné dans ce groupe fatigué.

Juventus : Szczesny (6), Cancelo (6), Bonucci (5,5), Chiellini (6), Spinazzola (7), Cuadrado (5,5), Pjanic (5), Matuidi (6), Bernardeschi (6), Ronaldo (7), Kean (5,5) – Pereira (6) et De Sciglio non notés.

TORINO : un groupe qui pouvait rêver des 3 points

Izzo (7,5) : Toujours partout le Napolitain de Scampia. Anticipe merveilleusement en ne refusant jamais le contact physique. Précieux à droite de la défense. Son rayonnement a permis d’éteindre Kean et de limiter la forte influence de Spinazzola.

Ansaldi (7) : Une grande fin de saison de l’Argentin. Positionné bas et à gauche hier soir par Mazzarri, son aisance technique est moins flagrante et son influence moins criante. Mais hier soir il a mangé du Cancelo et du Cuadrado.

Lukic (7) : Seulement la douzième apparition cette saison du milieu serbe. Sort seulement depuis janvier de sa condition de remplaçant. Il a montré dans ce derby qu’il avait le niveau pour ces rencontres et son but montre la malice de ce garçon. Peu de déchet, il joue simple et juste.

Torino : Sirigu (6,5), Bremer (6), Nkoulou (7), Izzo (7,5), De Silvestri (6), Lukic (7), Rincon (6), Ansaldi (7), Berenguer (6,5), Meïté (6) et Belotti (6,5) – Baselli (6), Zaza et Ola Aina non notés.

Florian Giunta



Lire aussi