Les notes de la Juventus et du Napoli

Par Grégory Canale publié le 07 Jan 2022
Crédits

C’était l’un des deux chocs de la 20ème journée de Serie A. La Juventus et le Napoli se sont neutralisés, ce jeudi 6 janvier, à l’Allianz Stadium de Turin (1-1). Les Partenopei ont mené les débats face à une Vieille Dame à réaction, avant de se faire rejoindre. Une rencontre au sommet seulement par intermittence. Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

Juventus : Chiesa et pas grand-chose d’autre

Chiesa 7 : Son absence depuis novembre ne s’est pas ressentie tant il a paru en forme sur le terrain. Sa vitesse et ses dribbles sont une bouffée d’oxygène dans cette Juventus moribonde. Il est le moteur de son équipe et son sauveur avec le but de l’égalisation.

Szczesny 6 : Difficile de distinguer un autre joueur parmi les Bianconeri. S’il ne peut pas rien sur le 1-0, le gardien polonais a en revanche bien réagi en arrêtant les tentatives de Zielinski et de Mertens.

Alex Sandro 4,5 : Sa responsabilité est engagée sur l’ouverture du score napolitaine. Mais s’il n’y avait que ça… Lent dans les transitions offensives, fébrile dans le repli défensif, le Brésilien n’est que l’ombre de lui même depuis trop longtemps.

Juventus : Szczesny (6), Cuadrado (6), De Ligt (6), Rugani (5,5), Alex Sandro (4,5), McKennie (6), Locatelli (5,5), Rabiot (5), Chiesa (7), Morata (5,5), Bernardeschi (5,5) – Dybala (6,5), Bentancur (6), De Sciglio (non noté), Kean (non noté), Kulusevski (non noté)

Napoli : les hommes changent, la philosophie reste

Di Lorenzo 7 : Tout le contraire de son adversaire brésilien du soir dans le couloir. Le Napolitain est partout. Il ne prend pas peur face à Chiesa et n’hésite pas à apporter le surnombre en attaque. Précis et précieux.

Mertens 7 : Le Diable Rouge n’a pas dit son dernier mot. Dans un Napoli décimé, il a joué à fond son rôle de leader pour tirer ses coéquipiers vers le haut. Son but, le 142ème avec le club, allie puissance et justesse. Incontournable.

Lobotka 6,5 : Simplicité et efficacité. Le Slovaque est souvent au bon endroit et s’applique à ressortir le ballon toujours proprement.

Napoli : Ospina (6), Di Lorenzo (7), Rrahmani (6,5), Juan Jesus (6), Ghoulam (6), Demme (6,5), Lobotka (6,5), Politano (6,5), Zielinski (5,5), Insigne (6), Mertens (7) – Elmas (non noté), Petagna (non noté), Zanoli (non noté)

Recevez chaque jour les actus du foot italien dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter quotidienne (gratuite)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Grégory Canale

Rédacteur



Derniers articles