Les notes de la Fiorentina face au Napoli

Par Kévin Gasser publié le 16 Sep 2018

La Fiorentina a craqué après 80 minutes de jeu et concède sa première défaite de la saison face au Napoli (1-0). Voici les notes de la rencontre, le barème est italien.

Dragowski 6,5 : Le suppléant d’Alban Lafont avait noué une relation de confiance avec les ramasseurs de balle napolitains. Quatorze coups de pied de but plus tard, à la 79e, le Polonais est anesthésié, Insigne a frappé. Évite le 2-0 grâce à une parade de handballeur à la 90e.

Milenkovic 6 : Le Bulgare a su contenir les assauts répétés sur son côté d’Insigne et Zielinski. Ou plutôt il a su attendre les retours défensifs phénoménaux de Federico Chiesa, le tacleur fou.

Pezzella 6 : Après une prestation presque parfaite, le capitaine de la Fiorentina avait profité de la 80e minute pour s’accorder son premier clignement des yeux depuis le début de la partie. Insigne en a profité.

Vitor Hugo 6,5 : Des interventions franches, un jeu de tête solide, une relance propre, Vitor Hugo n’aura pas cette saison le syndrome de la page blanche. Objectif clean sheet.

Biraghi 6 : Toujours devant, toujours volontaire, on ne peut que lui reprocher ses pertes de balle à soixante mètres de ses buts qui ont laissé un boulevard à Callejon. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs.

Benassi 6,5 : Capocannoniere, sélectionné avec la Squadra Azzurra, Benassi brosse le cuir avec assurance.Remplacé à la 80e par Pjaca.

Veretout 5,5 : Pour sa reprise, le Français ne s’est pas foulé et s’est contenté de distribuer à droite et à gauche dans son nouveau rôle de regista. Remplacé à la 64e par Edimilson Fernandes.

Gerson 5,5 : Dans un rôle beaucoup plus défensif qui a cependant été bien rempli, le Brésilien de 21 ans a manqué d’idées lors de certaines phases offensives. Remplacé à la 60e minute par Dabo.

Chiesa 7 : Fede crochète et frappe. Fede récupère un ballon après un sprint de vingt mètres. Fede combine avec ses coéquipiers. Fede libère les espaces pour ses coéquipiers. Fede n’est jamais rassasié.

Simeone 6 : Koulibaly était chargé de canaliser l’attaquant argentin. Après quatre fautes et un coude non sanctionné d’un carton jaune, le Cholito a préféré attendre le ballon dans les trente derniers mètres, en vain.

Eysseric 6,5 : Frais, pétillant, et sucré, l’ancien Niçois est tout ce qui nous rappelle que l’été n’est pas encore fini.
———

Edimilson Fernandes 6,5 : L’international suisse, titulaire depuis le début de la saison, a montré qu’il n’avait pas seulement porté le constume de l’intérimaire. Ses qualités de regista n’ont rien à envier à celles de Veretout.

Dabo 6,5 : Couplée à celle d’Edimilson Fernandes, son entrée a dynamité le milieu de terrain du Napoli…jusqu’à la 80e et le but d’Insigne, qui ont douché les espoirs d’une équipe qui avait beaucoup donné.

Pjaca : non noté

Pioli 6 : En attaquant à trois, Pioline souhaitait conserver son invincibilité en assurant le nul face à l’équipe d’Ancelotti. Pioli a insufflé un nouvel élan avec un double changement à l’heure de jeu. Malheureusement ses hommes n’ont pas su garder la concentration jusqu’au bout malgré une bonne prestation.

Kévin Gasser

Rédacteur



Lire aussi