Les notes de la Fiorentina et de la Lazio

Par Kévin Gasser publié le 19 Avr 2018
Crédits

La Lazio l’emporte 4-3 à l’Artemio Franchi, face à une équipe de la Fiorentina destabilisée défensivement par l’expulsion précoce de son gardien Marco Sportiello. Quelques instants plus tard c’est au tour de Murgia de voir rouge après une faute en position de dernier défenseur sur Chiesa. Veretout, qui transformera ce coup franc, a réalisé le match quasi parfait en inscrivant le premier triplé de sa carrière. Pourtant cela n’a pas suffi pour venir à bout de l’équipe romaine déterminée à retrouver la Champions League après 10 ans d’absence.

Fiorentina : le coup d’arrêt

Veretout 8 : Au four et au moulin, à la baguette et à la finition, l’ancien Stéphanois réalise le premier triplé de sa carrière. Encore plus fort, il inscrit trois buts et ne parvient pourtant pas à donner la victoire à son équipe. Après un coup franc somptueux, un penalty imaginaire transformé, Jordan Veretout y est allé de son petit dribble en fusillant Strakosha du pied gauche. Jordan Donnetout.

Chiesa 6,5 : Comme à son habitude, il surprend ses adversaires en les contournant grâce à sa roublardise. Les yeux rivés sur le ballon, le chemin qu’il parcourt semble toujours plus court que celui du défenseur adverse. Obtient la faute qui fait expulser Murgia et rétablit l’équilibre du match. A la fois le joueur plus jeune et le plus expérimenté sur le terrain. Chapeau.

Dabo 6 : Le Français enchaîne les minutes et commence à prendre du gallon au sein du milieu de terrain de la Viola. Une intégration facilitée par son entente avec Jordan Veretout, avec qui il peut tranquillement discuter de leurs soirées mouvementées à Saint-Etienne la bouillante. Les copains Dabo.

Fiorentina : Sportiello (4), Milenkovic (6), G.Pezzella (5), Vitor Hugo (5,5), Biraghi (5,5), Dabo (6), Veretout (8), Chiesa (6,5), Eysseric (non noté), Gil Dias (4,5), Simeone (5,5) – Dragowski (4,5), Saponara (5,5), Falcinelli (non noté)

Lazio : objectif Champions League

Luis Alberto 8 : A rendu la pareille à Veretout en inscrivant deux buts et en délivrant une passe décisive. Il positionne son équipe pour la Champions League en devenant le premier joueur de Serie A cette saison à rejoindre les dizaines en termes de buts inscrits et de passes décisives. L’Espagnol a compris que la teinture blonde n’était pas suffisante pour amadouer Lopetegui et décrocher sa place pour la Coupe du Monde.

Felipe Anderson 7 : Après une longue blessure, la pente est longue pour retrouver un semblant de forme. Il entre en jeu à la 25′ et profite ainsi du repositionnement tactique de Simone Inzaghi après l’expulsion de Murgia. A tout de même le temps de loger un tir puissant dans le petit filet de Dragowski, et par la même, de reléguer définitivement Nani au rang de « Remplaçant offensif n°2 ».

Marusic 7 : Deux passes décisives pour le Monténégrin qui a malgré tout profité d’une défense toscane retranchée dans sa propre surface pour distiller ses galettes.

Lazio : Strakosha (5,5), Lukaku (6) Luiz Felipe (4,5), De Vrij (6), Marusic (7), Murgia (4,5), Lucas Leiva (6,5) Milinkovic-Savic (6,5), Luis Alberto (8), Immobile (5,5) – Felipe Anderson (7), Lulic (6), Felipe Caicedo (non noté)





Avatar

Kévin Gasser

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.