Les notes de l’AS Roma et du Torino

Par Valentin Feuillette publié le 20 Jan 2019

Voici les notes des protagonistes de la rencontre. Le barème est italien.

L’affiche du samedi opposait la Roma et le Torino qui nous ont offert un spectacle rempli de suspense. Alors que les Giallorossi prennent rapidement les devants avec deux buts rapides de Zaniolo (15′) puis Kolarov (34′). Le Toro est parvenu à remonter au score en seconde mi-temps grâce à Rincon (51′) puis Ansaldi (67′) avant de se relâcher à dix minutes de la fin, encaissant un troisième but fatal de El Shaarawy.

AS ROMA : la concentration à son paroxysme

Kolarov 7,5 : buteur sur le penalty et à l’origine du premier but avec ce coup franc parfaitement tiré, le serbe a complètement désorganisé la défense du Torino qui ne parvenait pas à bloquer les ouvertures de Kolarov.

Zaniolo 7 : le jeune prodige italien a été le moteur principal du jeu offensif romain où il termine avec un parfait pourcentage de 100% de passes réussies durant la rencontre. Il est l’auteur du premier but rapide qui a mis la Roma sur de parfaits rails.

El Shaarawy 7 : le sauveur du peuple romain. Difficile de ne pas le mentionner parmi les points forts de ce match. L’attaquant a inquiété à plusieurs reprises la défense du Torino trop souvent prise de vitesse notamment sur le penalty qu’il a provoqué. Il a eu de nombreuses occasions avant de convertir le but qui vaut les trois points.

AS Roma : Olsen (6), Karsdorp (5,5), Fazio (5,5), Manolas (6), Kolarov (7,5), Zaniolo (7), Pellegrini (6,5), Cristante (6), Dzeko (6), Under (non noté), Kluivert (5,5) – El Shaarawy (7), Schick (5,5), Santon (5,5)

TORINO : des errances défensives lourdes de conséquences

Ansaldi (7) : dans un jeu offensif si pauvre, Ansaldi apparaissait comme le seul élément capable de dynamiser l’attaque turinoise. Auteur du but égalisateur qui a bien failli offrir un point au Toro, il sort d’un lot collectif bien faible.

Sirigu (6,5) : auteur d’une double parade sur le premier but, le gardien italien a sauvé à plusieurs reprises son équipe notamment en première mi-temps où il a été abandonné par la passivité de sa défense. Malheureusement auteur de la faute sur le penalty, il a tout de même permis d’alléger une addition qui aurait pu être bien plus salée.

Rincon (6) : sans son caractère et sa présence au milieu, le Torino aurait probablement eu d’énormes difficultés à égaliser en seconde période. Le milieu vénézuélien continue d’avoir un impact important malgré l’absence de ses compères Baselli et Méité.

Torino : Sirigu (6,5), Aina (5,5), Lyanco (5,5), Djidji (5), Nkoulou (5), Ansaldi (7,5), De Silvestri (6), Falqué (5), Rincon (6), Parigini (5), Belotti (5) – Zaza (4,5), Edera (5), Berenguer (4,5)

Valentin Feuillette



Lire aussi