Les joueurs à retenir : Torino

Par Florian Giunta publié le 13 Juin 2019

LES TOPS

Salvatore Sirigu : Le gardien de la cinquième défense de Serie A avec 37 buts encaissés. Avec 557 minutes d’invincibilité et six clean sheet consécutifs, il a battu le record de Castellini qui datait de 1977. Il a donc été le premier défenseur de son équipe qui lui doit beaucoup. Il est à son meilleur niveau et rêve légitimement de la Nazionale. Alors que les cadres de l’équipe battaient de l’aile, il était autant le roc que la dynamite. En contrat jusqu’en 2022, Sirigu est clairement un leader et tout le groupe profite de son expérience et de sa hargne.

Armando Izzo : Si Nkoulou a fait une très bonne saison, c’est une deuxième partie de saison exceptionnelle qu’a réalisé le Napolitain. Défenseur central qui aime le défi physique et les duels aériens, il est doté d’un sens de l’anticipation au dessus de la moyenne. Il a ainsi réussi à séduire Mazzarri et Mancini. Quand la défense passe à quatre, la position de latérale ne le gêne pas et, avec les années, il est de moins en moins avare d’incursions offensives. Lors du récent derby, il a par exemple éteint Moïse Kean de manière insolente. Cette année, pour les tifosi, le jeune Napolitain de Scampia est devenu un Toro et le pilier de l’arrière-garde.

Christian Ansaldi : « Je veux entrer dans l’histoire granata » a dit récemment le latéral Argentin. A défaut d’une saison légendaire, il s’est imposé d’abord comme un leader technique (très bon dribbler, à l’aise dans les petits espaces) dans une équipe qui en est dépourvue. Entré tardivement dans la saison (fin novembre) suite à une blessure au genou, il est monté en régime progressivement jusqu’à battre ses records personnels (3 buts et 2 passes décisives en 24 matchs). Sa polyvalence et son expérience (il a 32 ans) compteront l’an prochain dans une nouvelle course à l’Europe.

LES FLOPS

Vittorio Parigini : Lui-même y croit-il ? Le milieu offensif de 23 ans ne convainc pas. Quand il a sa chance, il ne la saisit pas. 15 minutes contre la Juventus en décembre ? Fébrile. 75 minutes contre la Roma en janvier ? Brouillon et stérile. S’il n’est pas simple de trouver ses marques en 17 apparitions en Serie A (dont deux comme titulaire), Mazzarri n’a jamais pu l’intégrer. Et les événements lui tendaient pourtant les bras tant le secteur offensif du Torino a été malmené cette saison (blessures de Iago Falque, apathie de Zaza, absence d’un trequartista). Parigini, enfant du pays, n’y est pas prophète… Après des prêts au Chievo, Bari et Benevento, on se demande même si cet éternel espoir va réussir à émerger.

Roberto Soriano :  Son coup d’éclat aura été ses likes sur Instagram des messages de Ronaldo et Dybala juste après la défaite de son équipe dans le derby de la Mole lors des matchs aller… Arrivé de Villarreal après une saison bien pâle, de nombreux observateurs pouvaient douter qu’un tel joueur puisse remplacer le virevoltant Ljajic. 11 matchs ou bouts de match de championnat durant lesquels l’international n’a jamais trouvé sa place dans le 3-5-2 de Walter Mazzarri. Deux passes décisives et jamais assez influent dans l’animation offensive, maigre bilan. Roberto joue 72 minutes en coupe d’Italie contre Südtirol avant de filer à Bologne au tournant de l’année.

Simone Zaza : Les plus belles promesses ne sont pas les simples à tenir. De retour en Italie pour retrouver la Serie A dans la perspective de la reconstruction de la Nazionale, Simone Zaza a vécu une saison difficile. Jusqu’au 12 mai 2019 (soit la 36ème journée contre Sassuolo), Simone n’a jamais semblé concerné ni décisif… Quatre buts en 18 apparitions, il a été bien plus le sujet de critiques qu’objet d’admiration… Longtemps physiquement pas à la hauteur et cherchant sa place dans une équipe construite pour défendre, souvent hors sujet qu’il soit seul devant, aux côtés de Belotti ou en retrait derrière l’avant-centre. C’est peu de dire que Mazzarri s’est tracassé pour lui faire une place. Sa fin de saison a révélé une combativité nouvelle, une bonne base pour l’an prochain ?

 

 

 

 

 

 

Florian Giunta



Lire aussi