Les Européens du Torino

Par Florian Giunta publié le 08 Juil 2019
Torino 2019

Invité surprise et de dernière minute du tour préliminaire d’Europa League, le Torino va fouler les pelouses continentales ce 25 juillet 2019. Le dernier match du club remonte à mars 2015. Glik avait marqué le but de la victoire contre le Zenith Saint-Peterbourg mais cela n’avait pas permis aux granata d’atteindre les quarts de finale. Ils sont neufs joueurs de l’effectif à avoir participé à au moins deux matchs d’Europa League ou de Champions. Cumulée, leur expérience représente 167 matchs européens. C’est quatre de moins que l’ensemble des matchs européens disputé par Pepe Reina (171) ! Si cela représente peu à l’échelle de la Serie A, cela dessine au sein du groupe une autre hiérarchie qui comptera tout au long de la saison. Qui sont les plus capés ? Quels joueurs de l’effectif actuels se sont déjà opposés en Europe ? Quels sont les deux joueurs du Torino qui ont été européens avec la Juventus ? Retour en arrière…

Les trois tauliers : Ansaldi, Sirigu et Nkoulou

Avec 44 rencontres européennes (dont 19 de Champions League), c’est Cristiano Ansaldi le plus chevronné. Les trois quarts de ces matchs ont été joués avec le club russe du Rubin Kazan entre 2009 et 2013 et les plus récents datent de 2016-2017 avec l’Inter. Cela lui permettra sans doute de s’affirmer comme encore plus indispensable. Le latéral Argentin a fait une très belle saison – malgré tout amputée par une blessure – durant laquelle il s’est affirmé comme un leader technique dans un groupe qui l’est peu. Salvatore Sirigu, lui, compte 35 capes européennes essentiellement en Champions league avec le PSG (30 parties), entre 2012 et 2015. Sous la direction d’Ancelotti, il est éliminé en quart de finale contre Barcelone en avril 2013 sans perdre un match. Les deux années suivantes, l’ancien gardien du PSG est aussi éliminé en quart. Ajouté à sa dernière saison extraordinaire, ce vécu européen renforce Sirigu en patron de vestiaire.  Juste derrière avec 34 matchs européens, c’est le défenseur central camerounais  Nicolas Nkoulou, qui fait figure d’homme expérimenté. Important pour celui qui s’est affirmé comme une pièce maîtresse de la défense à trois de Mazzarri. C’est surtout avec l’Olympique de Marseille que Nkoulou a visité le vieux continent. Il faisait partie du groupe qui a sorti en huitièmes l’Inter et qui s’est fait balayer en quart par le Bayern en 2012.

Rincon, De Silvestri et Iago Falque ont leur (petit) mot à dire

Ansaldi, Sirigu et Nkoulou trustent les deux tiers du capital « expérience européenne » du Torino actuel. Mais trois autres joueurs ont un passé significatif : Rincon, De Silvestri et Falque soit 41 matchs à eux trois. 16 matchs, essentiellement d’Europa League avec Hambourg pour Tomas Rincon il y a dix ans. Durant sa pige de six mois à la Juventus en 2017, le milieu vénézuélien a tout de même eu l’occasion de remplacer Paolo Dybala lors d’un match de champions League contre Porto. 13 matchs dont 11 de Champions League pour il dottore De Silvestri qui datent d’au moins dix ans. Six matchs avec la Lazio de Delio Rossi (2007-2008) et cinq avec la Fiorentina de Cesare Prandelli (2009-2010). L’Espagnol Iago Falque a quant à lui joué 12 matchs européens dont sept d’Europa League avec Tottenham entre 2011 et 2013. A cette occasion, un soir d’octobre 2011 à White Hart Lane, il croisera un certain Cristian Ansaldi et sa troupe du Kazan… Malgré sa courte présence européenne à la Roma, Iago Falque s’enrichira de cinq parties de champions League. Plus anecdotique mais ils auront toujours quelques anecdotes à raconter à leur coéquipiers : Antonio Rosati (sept matchs, dont 6 avec le Napoli), Souhailo Meïté (trois avec Lille, un avec Monaco) et enfin Simone Zaza (deux avec la Juventus). Il faudra aussi compter sur l’entraîneur Walter Mazzarri qui saura nourrir ses hommes de ses épopées européennes avec son Napoli du début des années 2010…

Florian Giunta



Lire aussi