Les cinq grands travaux de Gattuso au Napoli

Par Boris Abbate publié le 15 Déc 2019
gattuso-napoli

La nouvelle défaite à domicile du Napoli face à Parma aura mis en évidence tous les aspects sur lesquels Gennaro Gattuso devra travailler à la tête des Azzurri. Avec une maladresse incroyable devant le but, des difficultés évidentes en défense et une attitude générale beaucoup trop passive, les coéquipiers de Lorenzo Insigne et Dries Mertens auront répété exactement les mêmes erreurs que sous l’ère Carlo Ancelotti. Et si certains espéraient simplement un changement d’entraineur pour relancer la saison napolitaine, le problème est peut être beaucoup plus profond, et Gattuso va devoir pas mal cravacher pour remplir les objectifs qu’il s’était fixé avec Aurelio De Laurentiis. Voici les cinq principaux travaux qui attendent Gattuso pour relancer la machine napolitaine.

5- Améliorer une défense beaucoup trop poreuse

Très fébrile depuis le début de la saison, les principaux problèmes du Napoli se situent en phase défensive. Encore hier face à Parma, les Napolitains ont multiplié les erreurs derrière. Naples ne possède d’ailleurs que la 7 ème défense du championnat, a encaissé déjà 21 buts et n’a bouclé que 4 matchs de Serie A avec sa cage inviolée… Des chiffres trop faibles pour pouvoir espérer rivaliser avec des équipes comme l’Inter, la Juventus ou la Lazio au classement. Pointée du doigt, la charnière Koulibaly-Manolas reçoit aussi une bonne partie des critiques, et Gattuso devra rapidement trouver une solution pour stopper l’hémorragie. Avec le Milan AC la saison dernière, l’Italien avait d’ailleurs stoppé « la crise milanaise » avec la création d’une défense rugueuse et très performante (la 3 ème du championnat), et en créer une du même acabit à Naples règlerait surement une bonne partie des problèmes.

4- Trouver un remède en attaque

Malade en défense, le Napoli l’est aussi en phase offensive. Avec 25 buts inscrits en Serie A, les Napolitains n’ont que la 7 ème attaque du championnat, et tournent bien loin de leurs standards habituels des dernières années. Pourtant, cette saison, le Napoli est l’équipe qui tire le plus en Italie, avec plus de 20 tirs par matchs et 6 cadrés en moyenne. Mais rien n’y fait, et le problème est ailleurs, surement dans les têtes des joueurs ou dans la poisse qui s’est installée dans les buts du San Paolo. Hier encore, le Napoli s’est ainsi incliné alors qu’il avait tiré 33 fois au but, ce qui n’est arrivé qu’à trois reprises en championnat depuis la saison 2004 ! À Gattuso là aussi de trouver un remède miracle pour régler ce problème, car en se transformant en une vraie machine à buts, ce Napoli remonterait tout doucement au classement.

3- 4-3-3 ou 4-4-2, il va falloir trancher

En conférence de presse de présentation, Gattuso avait annoncé un retour immédiat au 4-3-3 que Sarri avait instauré au Napoli. Et le coach italien a tenu parole et aligné le même système face à Parma. Pourtant, rapidement mené, Gattuso s’est contraint à un retour au 4-4-2 hybride de Carlo Ancelotti en cours de match, en espérant que l’entrée de Mertens, aux cotés d’Insigne, Milik et Callejon, puisse renverser la rencontre. Un changement de tactique en plein match, qui ne fait que révéler l’incertitude tactique qui plane maintenant au dessus de ce Napoli. En l’absence d’un joueur comme Jorginho, le 4-3-3 est-il vraiment un système adapté pour des milieux de terrain comme Allan, Ruiz ou Zielinski ? Gattuso peut-il vraiment en ce moment se passer de Mertens, Insigne, Milik et Callejon dès le coup d’envoi ? Un vrai casse tête, auquel Gattuso devra forcément répondre de la meilleure des manières dans les jours qui viennent.

2- Régler les problèmes extra-sportifs pour de bon

Gangrené par une situation en interne franchement pas reluisante, ce Napoli version 2019/2020 est aussi le fruit d’une politique et d’une gestion extra sportive calamiteuses. Dans une ambiance délétère, Gattuso a ici la lourde de tache de re-fédérer un groupe entier de joueurs. Oublier pour de bon la mutinerie et mettre de coté les envies de départs de certains profils, telle est ainsi la lourde mission du technicien calabrais à Naples. En grand meneur d’hommes, avec son charisme et sa grinta légendaire, Gattuso a le costume parfait pour ce rôle. Mais le match face à Parma a montré qu’il faudra aussi beaucoup de temps à Gennaro pour régler ce problème. Et du temps, ce Napoli là en a déjà trop gaspillé.

1- Accrocher obligatoirement le top 4

Enfin, la principale mission de Gattuso au Napoli réside bien évidemment dans une qualification en Champions League pour l’année prochaine. Le top 4 est ainsi devenu l’objectif numéro un de la saison, et en cas de manquement, l’aventure avec le Calabrais prendrait malheureusement fin. Mais en attendant la fin de la 16ème journée, le Napoli compte déjà 8 points de retard sur la 4ème place, et le calendrier s’annonce infernal dès l’année prochaine. Réception de l’Inter, la Fiorentina, la Juve, et un déplacement à la Lazio ! En pratiquement un mois, Gattuso jouera une bonne partie de son avenir, et s’il ne prend pas le maximum de points lors de cette période, accrocher le top 4 en fin de saison deviendrait un exercice encore bien plus périlleux. Et la parenthèse napolitaine dans la carrière d’entraineur de Gattuso ne serait qu’un vaste souvenir à oublier.

Boris Abbate

Rédacteur



Lire aussi