Les ballons d’or bianconeri

Par Jules Bel publié le 20 Déc 2018

Le 3 décembre dernier, a eu lieu la remise du 63ème ballon d’or. Depuis la création de cette distinction individuelle, la Juventus a vue 6 de ses joueurs (sans compter Cannavaro) obtenir ce trophée. Les trois derniers turinois à avoir été nommé ballon d’or sont Roberto Baggio en 1993, Zidane en 1998 et Nedved en 2003. Ils avaient tous les 3 exceller sur ces saisons là. Retour sur ces trois parcours.

Un Italien en or

Roberto Baggio est nommé ballon d’or 1993 après une superbe saison. Il remporte avec la Vecchia Signora la coupe UEFA 92-93 (actuelle ligue Europa). Baggio amène à lui seul son équipe en finale de la compétition en inscrivant la totalité des buts bianconeri lors des demies finales (aller/retour) face au PSG. Il trompe Bernard Lama à trois reprises et inscrit notamment un superbe but pleine lucarne sur coup franc au match aller à Turin. Lors des finales, les turinois balayent les allemands de Dortmund. Pourtant, le match aller (en Allemagne)  commence plutôt mal pour les bianconeri qui encaissent un but dès la deuxième minute. La suite est bien plus heureuse pour les Italiens. Les turinois égalisent à la 26ème minute. Après la pause, le joueur à la coupe mulet enfonce le clou en inscrivant un doublé. Le match retour est maitrisé 3-0 au Stadio delle Alpi.

Côté championnat, la Juve termine quatrième, laissant le sacre au Milan AC de Jean-Pierre Papin. Les turinois font cependant la prouesse de vaincre ce grand Milan sur ses terres à San Siro 1-3. Lors de ce match, Baggio fait une passe décisive et inscrit le troisième but Bianconero après une course folle. Au final, Baggio finit à 21 buts cette saison, soit le deuxième meilleur buteur de Serie A derrière Signori (26 buts, Lazio).

Après Platini, place à Zidane

L’année 1998 s’achève par le sacre d’un Bianconero: Zinédine Zidane. Treize années après le dernier ballon d’or de Michel Platini, c’est à nouveau un français de la Juve qui remporte le trophée. Il faut dire que l’enfant de Marseille n’a pas chômé cette année là. Champion d’Italie avec la Juve, Zinédine inscrit 7 buts en 32 matchs et délivre de nombreuses passes décisives pour ses attaquants: Del Piero et Inzaghi. Côté Champions League, Zidane marque un but et une passe décisive lors de la demi finale aller face à Monaco. La Juve échoue en finale face au Real Madrid (0-1). Zinédine aura fait trembler trois fois les filets et aura délivré huit passes décisives en C1 cette saison là.

Technicien et meneur de jeu hors pair, Zidane est également nommé ballon d’or car il remporte avec la France pour la première fois la coupe du monde 1998 en inscrivant un doublé en finale.

L’ange blond tchèque

En 2001, Nedved remplace Zidane, parti au Real Madrid. Deux années après, il reçoit, comme son prédécesseur le ballon d’or. Nedved incarne « le mouvement perpétuel ». Il dribble, accélère et se donne à 2000% lors de chaque rencontre. Il réussi même à faire oublier Zidane aux tifosi. La saison 2002-2003 représente l’apogée du Tchèque . Il inscrit 9 buts en championnat et aide la Juve à s’octroyer le scudetto. En C1, l’ange blond porte littéralement son équipe. Il inscrit un but en quart de finale face au FC Barcelone qui permet aux turinois de passer au tour suivant face au Real Madrid. En demi finale retour, Nedved brille à nouveau en trompant Casillas d’une frappe surpuissante. Il qualifie la Juve pour la finale mais reçoit un carton jaune synonyme d’absence pour ce rendez-vous. Les turinois, sans leur maitre à jouer sont éliminés en finale par le Milan AC aux tirs aux buts.

Jules Bel



Lire aussi