Les Azzurri « européens » pour Mancini

Par Paolo Del Vecchio publié le 01 Sep 2018

Il y a tout juste un mois, nous faisions un point sur l’état réel et objectif de l’Équipe d’Italie en regardant le verre à moitié plein. Cependant, le nombre de sélectionnables titulaires dans les tops clubs des cinq grands championnats, qui prendront (réellement) part à la plus grande des compétitions qu’est la Champions League cette saison se comptent sur les doigts d’une main ou presque. L’expérience du très haut niveau est primordiale pour un joueur de football. Malheureusement, les italiens présents en Champions League se font de plus en plus rares et ce depuis quelques années déjà. En prime, les derniers survivants dans les grands clubs italiens ne sont pas toujours considérés comme titulaires à leur poste, à l’image des Gagliardini, El Shaarawy ou autres De Sciglio. Une analyse des joueurs présents au plus haut niveau sur lesquels Mancini pourra compter s’imposait.

DANS LA BOTTE

Perin deuxième gardien, De Sciglio et Spinazzola barrés par Cancelo et A.Sandro, Rugani et Barzagli doublures et Kean trop jeune, la Juventus n’alignera que Bonucci et Chiellini, voire Bernardeschi en fonction du schéma, sauf blessures. Le Napoli d’Ancelotti comptera sur Insigne, peut-être Verdi en mode joker et… C’est tout. Di Francesco devrait miser sur Florenzi et certainement De Rossi, ce dernier ne devrait cependant plus être sélectionné en Nazionale tout comme le numéro 15 juventino. Cristante et Pellegrini espèrent une intégration express dans le XI de départ suite aux ventes de Nainggolan et Strootman, mais le champion du Monde N’Zonzi ainsi que Javier Pastore pourraient vite leur barrer la route si passage en 4-2-3-1. Voilà. Six joueurs italiens évoluants au pays ont le statut de titulaire en Champions League.

LES EXPATS

À l’étranger, le premier nous venant à l’esprit a déjà pris sa retraite internationale : Gigi Buffon. Son coéquipier Marco Verratti sera donc l’unique titulaire du PSG à intéresser Mancini. À Monaco ont débarqué cet année Pietro Pellegri (17 ans) et Antonio Barreca (23), ce dernier qui semble pour le moment s’imposer au poste de latéral gauche. Bonne nouvelle, donc. L’Espagne et l’Allemagne nous offrent un titulaire chacune, aucun pour l’Angleterre. Piccini à Valence, et Caligiuri, italien né en Allemagne, à Schalke 04. En attendant que d’autres s’imposent dans leur club respectif, seuls onze italiens seront titulaires en C1 au départ de cette nouvelle saison, dans les clubs du top5 européen.

Hypothétique formation des expatriés :

(Buffon)

Piccini Bonucci Chiellini Barreca

Caligiuri De Rossi Verratti Florenzi

Bernardeschi Insigne

Et s’il fallait un banc à cette Nazionale européenne ? Mancini devrait aller pêcher chez la petite soeur, l’Europa League. Le Milan offrirait alors le quintette Donnarumma-Conti(ou Calabria)-Caldara-Romagnoli-Bonaventura, suivis par Immobile et Parolo (Lazio), Mancini et Masiello (qui malheureusement ne verront pas plus loin que les barrages), Jorginho (Chelsea), et Bonera (Villarreal). Seulement onze autres titulaire en C3, pour 22 « titulaires européens » en tout. Heureusement, le football n’est pas une science exacte et permet de croire que Belotti (0 match européen à son actif) marquera le but vainqueur de l’Italie en finale du prochain Euro… Ou pas.

Paolo Del Vecchio

Rédacteur



Lire aussi