L’équipe type des bons coups de Beppe Marotta !

Par Boris Abbate publié le 26 Juin 2018
Crédits

Neto : Une arrivée qui certes, ne fait pas le plus grand bruit, mais qui permet alors à la Vielle Dame de récupérer sans le moindre coût un gardien qui serait titulaire dans d’autres équipes de Serie A. Et quand on sait que des portiers comme Pickford ou Ederson ont couté plus de 40 millions récemment en Angleterre…

Alves : Sans club en 2016, Alves ne va lui pas résister au charme naturel de Beppe Marotta, qui récupère alors gratuitement l’un des meilleurs latéral droit du moment. Même s’il n’y restera qu’une saison, le Brésilien marquera grandement la Juventus, avec un doublé Coppa-Scudetto, et une finale de Champions (perdue, bien entendu).

Barzagli : En 2011, Barzagli, qui se dirige alors vers une retraite dorée à Wolfsburg, reçoit un appel de Del Piero : « Ciao Barza’, c’est Alex. La Juventus cherche un défenseur et m’a demandé de l’aide. Comment te sens-tu physiquement ? ». 7 ans plus tard, et après 300 000 euros versés au club allemand, le défenseur italien s’érige au niveau des monstres sacrés bianconero.

Lucio : Arrivé libre en provenance de l’Inter en 2012, Lucio rejoint lui la Juventus afin d’apporter son expérience chez la meilleure défense d’Italie. Même s’il n’y restera que quelques mois pour faute de temps de jeu, l’opération est tout de même à souligner.

Evra : Idole à Old Traford, Patrice Evra quitte lui Manchester direction la Juventus (pour une bouchée de pain) en Juillet 2014. Et Tonton Pat’ ne va pas se contenter de rester sagement sur le banc pour faire valoir son expérience, en témoigne ses deux bonnes saisons et ses punchlines parfaitement appréciées de l’autre coté des Alpes.

Pirlo : Fin 2011, Pirlo est cassé en deux, ne met plus un pied devant l’autre, est laissé libre par le Milan, et passe pour une triste légende alors sur le déclin. Enfin, sauf pour Beppe Marotta, qui voit en lui le renouveau de « sa » Juventus. La suite, tout le monde l’a connait.

Pogba : En Juillet 2012, Beppe Marotta tend l’oreille du coté de Manchester et apprend qu’un jeune talent au nom de Pogba réclame plus de temps de jeu. Quelques années plus tard, et après des buts de folies et des gestes techniques incroyables du gamin de Roissy-en-Brie, il réalisera à l’époque la plus belle plus value de l’histoire du football. Magique.

Khedira : Lassé par ses blessures à répétition, Khedira est renvoyé du Real Madrid en 2015. Une affaire en or pour ce bon vieux Beppe, qui va alors récupérer le joueur. 3 saisons après, l’Allemand a retrouvé son niveau, et continue de faire les beaux jours de la Vielle Dame même si la dernière saison n’a pas été très satisfaisante pour lui.

Vidal : Recruté pour 11 millions d’euros alors qu’il évoluait sous les couleurs du Bayer Leverkusen, Vidal explosera à la Juventus, où il s’affirmera comme l’un des tous meilleurs milieu de terrain en Europe. Il sera revendu pour cinq fois plus en 2015.

Tevez : Meme discours pour Tevez. Mis de coté par City, Carlitos arrivera à Turin pour la modique somme de…. 9 millions d’euros. Un prix dérisoire pour un garçon à l’époque encore bourré de talent.

Coman : Comme avec Pogba, Coman veut lui aussi grandir trop vite et lâche sans scrupule son club formateur. Une aubaine pour la Juve, qui ne se gène pas pour attraper le joueur gratuitement. Il filera au Bayern Munich deux saisons plus tard, avec une plus value énorme de 30 millions d’euros. Facile.



Avatar

Boris Abbate

Rédacteur



Derniers articles