Leo Duarte, la touche brésilienne de la défense du Milan AC

Par Bruno Ianigro publié le 12 Août 2019

De nouveau très actif sur ce mercato estival, le Milan AC s’est encore une fois tourné vers l’Amérique du Sud. Le Brésil plus précisément. Leo Duarte débarque en Italie pour y réussir! Le 35ème auriverde de l’histoire du Milan AC va donc susciter l’attention des tifosi et observateurs.

Un potentiel inconnu en Europe

Second joueur de Flamengo à rejoindre le Milan AC cette année, Leonardo Campos Duarte Da Silva va vivre une première expérience Européenne à 23 ans. Resté 5 années dans le club de Rio de Janeiro, il a su gravir les échelons au fil des années jusqu’à y trouver une place de premier choix au cœur de la défense. Méconnu du public Européen, le nouveau numéro 43 rossonero a disputé 49 rencontres de première division Brésilienne et a pris part à la compétition phare d’Amérique du Sud, la Copa Libertadores. Malgré cela, aucune expérience internationale n’est à mettre à son actif. Aucune sélection en équipe national A, ni même avec les espoirs où le sélectionneur lui préfère Lyanco, également pensionnaire de Serie A avec le Torino. Son arrivée à Milan devrait lui permettre de gagner en visibilité et lui donner la possibilité de démontrer tout le potentiel affiché. Défenseur physique, Leo n’hésite pas à mettre beaucoup d’impact dans ses interventions. L’explosivité et le sens du placement sont ses principaux atouts. Tant de qualités qui ont plu à Moncada, qui n’a pas hésité à suivre le joueur pendant plusieurs mois.

Des parallèles en pagailles

Très souvent, lors de l’arrivée de nouvelle recrue, il est coutume d’assimiler le nouveau venu à d’anciennes gloires ou autres joueurs encore en activité et Leo Duarte n’y échappe pas. Avant même d’avoir posé le moindre pied dans la botte, le défenseur central brésilien voit donc divers protagonistes du football mondial se prêter aux comparaisons. Pour Rodolfo Landim, président de Flamengo, le jeune auriverde « a toutes les caractéristiques pour devenir le Giorgio Chiellini brésilien. » Rien que ça ! Quant à Serginho, actuel collaborateur d’Alessandro Lucci et élément important de l’arrivée du joueur, Leo Duarte dispose des atouts nécessaires pour devenir le nouveau Thiago Silva. Des comparaisons flatteuses pour un joueur recruté discrètement. Malgré un intérêt de l’AS Roma, comme évoqué par Serginho, les dirigeants rossoneri ont décidé de boucler son transfert pour 11 millions d’euros et assurer sa présence au club jusqu’en 2024.

Une acclimatation facilitée?

La venue de Sud-Américain en Europe, et notamment en Italie, est toujours délicate et l’intégration est un élément important qui conditionnera leur réussite. Un élément dont Serginho a bien conscience : « Comme chaque Brésilien, il aura besoin d’une période d’adaptation, mais il a les caractéristiques pour faire de bonnes choses en Italie. ». Le néo-milanais pourra compter sur la présence de son ex-coéquipier à Flamengo, Lucas Paqueta, désormais leader technique du Milan AC, comme il l’a témoigné au micro de Milan TV: « Il m’a envoyé beaucoup de messages » avant de poursuivre « Il m’a dit qu’il est là si j’ai besoin de quelque chose. Il s’est intégré. Il a dit beaucoup de bien du club et de la ville. Je suis très heureux de jouer à nouveau avec lui« . Leo Duarte veut parvenir à s’imposer au Milan AC et fait preuve d’énormément de volonté. Il n’a pas tardé à témoigner son envie de prouver sa valeur et rendre toute la confiance qui lui a été donnée « ce que je peux toujours garantir, c’est l’engagement et le désir de gagner. Je n’abandonnerai même pas un ballon, c’est une promesse. » Mais attention, car ces dernières années, c’est avant tout de la qualité qu’il a manqué au rossoneri!

Bruno Ianigro



Lire aussi