L’Empoli affronte le mercato avec Martusciello

Par Gilbert Simonutti publié le 08 Juin 2016
Crédits

Empoli

Giovanni Martusciello connait très bien la promotion interne. Entraineur dans les équipes de jeunes, devenu adjoint en équipe première avec Aglietti, Sarri puis Giampaolo, le voici nommé coach à la tête de son Empoli en Serie A. Un parcours linéaire et une juste promotion, voulue par son président Fabrizio Corsi qui a toujours loué son travail. Une envie de continuité pour s’appuyer sur des bases solides et sur le beau jeu dont l’Empoli est coutumier depuis quelques saisons déjà. À 44 ans, Martusciello récupère une équipe qui tourne et qui n’a aucun secret pour lui. Un grande occasion pour le natif de Ischia mais un risque aussi, puisque sportivement le club connaitra un tournant important cet été.

Le mercato s’annonce en effet très chaud pour les Azzurri. Lorenzo Tonelli, l’homme fort de la défense a déjà signé au Napoli et le remplacer ne sera pas évident. D’autres éléments clés sont également sur le départ. Paredes et Zielinski prêtés respectivement par l’AS Roma et l’Udinese ne seront plus à Empoli l’an prochain. Quant à Saponara, il a un bon de sortie qui permettra aussi au club de bien renflouer les caisses. Si Mario Rui a également une belle cote auprès des recruteurs, l’Empoli ne se retrouvera pas pour autant pris au dépourvu. L’ancien capitaine de la Fiorentina Manuel Pasqual a déjà parcouru les 35 kilomètres qui séparent les deux villes pour s’engager, libre, avec le club du président Corsi. En attendant d’autres arrivées tout aussi discrètes et efficaces. Toujours une longueur ou une idée d’avance sur ses concurrents, voila le leitmotiv de l’Empoli pour rester longtemps en Serie A. Et dans la continuité.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

« Nous sommes prêts pour tout », Daniele De Rossi

Stefano Pioli donne des nouvelles de Fikayo Tomori

Courtisé en Angleterre, Simone Inzaghi répond

Avatar

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Derniers articles