Le revanchard Pazzini

Par Pierrick Dujardin publié le 23 Juin 2017
Crédits

Il est de retour! Alors que les icônes du football italien se font de plus en plus rares, le retour de Giampaolo Pazzini en Serie A devrait en réjouir plus d’un. Véritable enfant du Calcio, ce robuste attaquant italien en est aujourd’hui à plus de 490 matchs professionnels, dont 458 disputés en Italie, pays qu’il n’aura décidément jamais eu envie de quitter. Formé à l’Atalanta, le natif de Pescia a dû se défaire d’une certaine pression provoquée par son transfert à la Fiorentina pour 6,5 millions d’euros ; et ce a à peine 20 ans. Si son parcours en Toscane fut mitigé, ses 3 années réussies à la Sampdoria lui ont permis d’inscrire 48 buts en 87 matchs. Performances suffisantes pour attirer tour à tour l’Inter et son voisin le Milan AC. Parfois excellent mais terriblement inconstant, l’international italien (25 sélections) n’a pas hésité à suivre l’Hellas en Serie B malgré sa 20ème place lors de la saison 2015/2016. Si certains ont trouvé cette décision logique pour un attaquant dont la carrière semblait derrière lui, force est de constater que Pazzini n’avait pas dit son dernier mot.

Un retour au premier plan

En effet, l’Italien garde plus d’un tour dans son sac malgré sa trentaine passée. Meilleur buteur de Serie B avec 23 réalisations, « Il Pazzo » devance Ceravolo (20 buts) et les 3èmes ex aequo Antenucci et Caputo (18 buts). Rusé, adroit devant le but et décisif, Pazzini est un vrai renard des surfaces, à la fois précis jeu au pied et remarquable de la tête. Si sa fin de saison a été moins convaincante, l’Italien a connu un début de saison magistral avec pas moins de 10 buts inscrits, dont 4 doublés d’affilés, entre fin septembre et fin octobre. 2ème meilleure attaque du championnat avec 64 buts, l’Hellas ne peut que remercier son attaquant vedette, auteur à lui seul de plus d’un tiers des buts de son club! Paradoxalement, Pazzini signe à 32 ans sa plus belle saison au niveau comptable. Mérité et inattendu, ce retour au premier plan est synonyme de revanche pour ce joueur qui a laissé un certain goût d’inachevé dans bon nombre des clubs dans lesquelles il a évolué.

« Il Pazzo » a t-il encore de beaux jours devant lui?

Plus fringant que jamais, la question reste de savoir si Pazzini pourra se remettre sur les rails de la Serie A, se réadapter aux exigences d’un championnat qu’il connait par coeur et dans lequel il a connu quelques difficultés. Si un départ de Vérone ne semble pas d’actualité, les tifosi pourraient bel et bien compter sur cet attaquant qui déclarait à propos de son arrivée au club en 2015: « J’ai tout de suite senti une grande confiance, ils m’ont voulu plus que les autres. Et ça, c’était fondamental ». Devenu indispensable chez les Gialloblù, Pazzini devra néanmoins parfaire certaines carences comme son éternelle inconstance. En effet, son statut de meilleur buteur de Serie B ne pourra pas masquer cette série de 5 matchs sans buts inscrits en toute de fin de saison. « Il Pazzo » devra faire taire les critiques en vu de maintenir l’Hellas en Serie A. Dans tous les cas, il faut souhaiter bonne chance à ce joueur qui, malgré un parcours mouvementé, incarne à lui seul de l’affection des Italiens pour leur Calcio.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

« Nous sommes prêts pour tout », Daniele De Rossi

Stefano Pioli donne des nouvelles de Fikayo Tomori

Courtisé en Angleterre, Simone Inzaghi répond

Avatar

Pierrick Dujardin



Derniers articles