Le point sur le coefficient UEFA de l’Italie

Par François Lerose publié le 24 Juin 2019

Au 30 juin, la saison 2018/2019 sera officiellement un vestige du passé. Une saison qui voyait pour la première fois, l’Italie avoir 4 participants directs (sans barrages) à la Champions League suite à la nouvelle réforme de la compétition. Petit point d’étape sur le curseur le plus important pour juger du niveau réel d’un championnat : le coefficient UEFA. Où en est l’Italie ?

Une transition en faveur des anglais

Il n’y a pas à débattre, le modèle économique anglais est en train d’imposer sportivement une domination sans partage sur la planète foot. Pour preuve, cette saison, deux finales 100% anglaises (Arsenal-Chelsea en Europa League et Liverpool-Tottenham en Champions League) et la sensation que l’on en est qu’au début tant les clubs anglais ont peiné à se montrer ces dernières années en C1. L’Espagne, elle, se maintient en haut de la hiérarchie mais ne retrouve plus les 20 points pour la deuxième année consécutive. Si la tendance se confirme, dans les 2-3 prochaines années, elle devrait perdre sa première place au profit de l’Angleterre.

Côté italien maintenant, la troisième place acquise l’année passée aux dépens de l’Allemagne se confirme cette année même si les résultats ont été moins bons. Seulement 12,642 points inscrits au coefficient UEFA pour l’Italie ce qui la place au 4ème rang européen pour cette année derrière l’Allemagne, l’Espagne et l’Angleterre. En revanche, la troisième place au global est assurée pour l’année prochaine mais restera indécise pour 2020/2021 car l’Italie va perdre le bénéfice de sa saison 2014/2015 (19 points). En revanche l’écart est maintenu avec la France qui n’a jamais su surfer sur son 14,416 d’il y a deux saisons avec l’épopée de Monaco. Si l’année dernière la finale de Marseille avait sauvé les meubles, cette saison aura été noire et l’hexagone se maintient tout juste au dessus de 10. Deux saisons de mauvaise facture qui permettent donc à l’Italie de sécuriser tranquillement sa place dans le top 4.

Classement 2018/2019 Coefficient UEFA : Top 10

1. Angleterre 22,642
2. Espagne 19,571
3. Allemagne 15,214
4. Italie 12,642
5. Portugal 10,900
6. France 10,583
7. Pays-Bas 8,600
8. Belgique 7,800
9. Russie 7,583
10. Ecosse 6,750

Coefficient UEFA global (4 dernières saisons + saison en cours) : Top 5

1. Espagne 103,569
2. Angleterre 85,462
3. Italie 74,725
4. Allemagne 71,927
5. France 58,498

 

François Lerose

Rédacteur en Chef



Lire aussi