Le grand retour de Chiellini est enfin arrivé !

Par Boris Abbate publié le 18 Sep 2020
chiellini-italia-olanda

Décisif. Héroïque. Impérial. Infranchissable. Lundi dernier sur la pelouse de la Johan Cruyff Arena d’Amsterdam, les superlatifs ne manquaient pas pour catégoriser le match de Giorgio Chiellini face aux Pays-Bas. Très en jambes et excellent de la première à la dernière minute, le capitaine de la Juventus et de la Nazionale s’était même vu recevoir le titre d’homme du match parmi certains quotidiens sportifs italiens. Mieux encore, le rugueux défenseur italien a fait du grand Chiellini du début à la fin. Des contrôles ratés et des ballons faciles envoyés en tribunes pour commencer, puis des coups de coudes dans la tête des adversaires, des bras constamment levés, des simulations grotesques et une rage de vaincre et des interventions défensives toujours aussi précieuses pour boucler une performance XXL.

Pas vraiment une surprise quand on sait que le bonhomme squatte depuis maintenant dix bonnes années le panorama des meilleurs défenseurs européens, mais un fait tout de même assez étonnant quand on se rappelle que Go Go Gorilla n’avait plus joué le moindre match depuis le mois d’aout 2019. Et qu’il restait surtout sur une horrible blessure qui aurait normalement du, à 36 ans, mettre un terme à sa carrière.

Quand les ligaments croisés font « crac »

Retour un an plus tôt. Turin. 30 aout 2019. Giorgio Chiellini s’entraine normalement avec ses coéquipiers de la Juventus, mais sur un mauvais mouvement son genou fait couac. Et pas de chance pour Il Capitano, ce sont bien les ligaments croisés du genou qui viennent de brusquement lâcher. A presque 36 ans, tout le monde se dit alors que la carrière du géant turinois se dirige tristement vers la fin. Et après une opération et une rééducation bouclées très rapidement, le retour du défenseur ne s’est en plus pas du tout passé comme prévu. Car sur la phase retour du championnat, Chiellini ne prendra part qu’à seulement deux petits matchs de championnat, dont une mi-temps horrible sur la pelouse de Sassuolo, où sa Juventus encaissera trois buts. Une année noire a entériner pour le numéro 3 de la Juve, qui espérait alors bien se relancer dès le début de cette nouvelle saison.

Et quoi de mieux que la Nazionale pour renouer avec le sourire ? C’est en tout cas avec le maillot azzurro que le beau Giorgio a retrouvé les terrains en ce tout début de saison, et la chose lui est plutôt bien allée. Au repos pour le premier match de la Nations League face à la Bosnie, Chiellini s’est directement vu lancer titulaire dans le choc face aux Pays-Bas. Un coup de poker de Mancini, qui a payé puisque l’Italien a été excellent. 9 duels gagnés sur 13, 86 % de passes réussies (top 5 italiens) et une aura de grand capitaine toute retrouvée. Mieux que ça, le défenseur n’a jamais semblé être en difficulté physiquement pendant tout le long du match, et il a même terminé la rencontre en crescendo. Un retour au premier plan qui risque de faire un bien fou aussi bien à la Juventus qu’à la Nazionale.

Un retour en or pour la Juventus et la Nazionale

Et c’est tout d’abord Andrea Pirlo qui risque d’en profiter le premier. Le tout jeune coach italien, privé de De Ligt pour ce début de saison, pourra ainsi compter sur une paire Bonucci-Chiellini qui risque bien de revenir au premier plan. Une aubaine pour la Juventus, qui la saison dernière avait énormément souffert de l’absence de son capitaine, et qui avait même bouclé une des pires saisons de son histoire dans le domaine défensif. Enfin, Mancini a lui retrouvé son capitaine, qui a quelques mois de l’Euro pourrait en tout cas bien être la cerise sur le gâteau d’un groupe déjà bien rodé et bien complet. Il ne reste plus qu’à prier pour que le physique du guerrier italien tienne la route jusqu’en juin prochain. L’Italie en aura en effet bien trop besoin !

Boris Abbate

Rédacteur



Lire aussi