Le futur d’André Silva : entre Milan et Séville, le doute s’installe.

Par Florian Sapetti publié le 10 Mar 2019

André Silva, attaquant portugais de 23 ans, passé du Milan AC à Séville cet été, pour un prêt onéreux de 4 millions d’euros avec un droit de rachat à hauteur de 38 Millions d’euros, a encore son futur incertain. Il est vrai que les débuts du numéro 9 sévillan avaient été prometteurs et triomphants, et un rachat quasi certain (jusqu’à ce moment jalousé par les tifosi du Milan). Aujourd’hui la question est  différente : Que fera le club espagnol en fin de saison, exerceront-ils leur droit de rachat ou décideront-ils de renvoyer le jeune portugais au Milan AC ? Et que fera le club lombard en cas de retour du portugais ?

André Silva, impact monstrueux

Le jeune attaquant portugais venait d’une saison très difficile et tourmentée à Milan. En effet, l’ex-attaquant de Porto désigné, par Cristiano Ronaldo, comme son digne successeur, avait eu beaucoup de difficultés à s’intégrer en Italie, et à s’imposer. Silva a à son actif 24 présences en Serie A pour seulement 2 réalisations (arrivée dans la deuxième partie de saison). En Europa League, (avec des adversaires bien plus faibles), l’ex-Porto montre de belles choses en inscrivant notamment 8 buts en 14 rencontres (aucun but en phase finale par contre). Sur le terrain, on voit un joueur doué techniquement, mais tactiquement, loin d’être à la hauteur  (Cutrone et Kalinic sont nettement préférés par Gattuso). Le Milan AC décide en juin de prêter le joueur au Séville et de choisir un joueur prêt et déterminant pour la Serie A : Gonzalo Higuain (qui finalement n’a pas eu l’impact espéré).

André Silva arrive donc à Séville pour oublier une année 2017-2018 un peu catastrophique et retrouver du temps de jeu. Le début de saison est remarquable car l’ex-attaquant du Milan est convaincant dans ses prestations et dans la réalisation. Il inscrit un triplé lors de son premier match en Liga, un doublé contre le Real Madrid. Très vite, les dirigeants sont surs de leur coup : le droit de rachat ne sera qu’une formalité avec un joueur de ce niveau.

Un joueur en crise

Mais au fil des semaines, le FC Séville se retrouve dans une crise sans précédent. De la lutte pour le titre au risque de se faire sortir de la qualification à la prochaine Champions League, l’attaquant portugais n’a plus du tout le même feeling avec le but. Depuis le 25 novembre à aujourd’hui, l’ex-attaquant du Porto n’a inscrit que 3 buts : 2 en coupe du Roi et un seul en Liga contre le Levante le 26 janvier dernier ! A l’heure actuelle, les dirigeants du Séville s’interrogent fortement sur l’opportunité d’exercer ou non le droit de rachat pour Silva. La fin de saison du portugais sera donc déterminante.

Un retour à Milan ?

La question est peut être prématurée mais légitime : que se passerait -il si André Silva revenait à Milan ? Il y a deux hypothèses valables : ou Jorge Mendes trouve un club qui souhaite l’acheter et assurer à Leonardo les quelques 38 millions d’euros promis par Séville, ou alors le Milan décide de garder le joueur à la base de Gattuso comme 3è alternative derrière Piatek et Cutrone. Sauf que la première expérience à Milan du jeune portugais n’ayant pas été positive, et surtout les Rossoneri peuvent-ils se permettre de laisser sur le banc un investissement de 38 millions d’euros quand on voit que Cutrone et surtout Piatek sont des valeurs sures en attaque ? En cas de qualification à la prochaine Champions League, une permanence de l’attaquant portugais pourrait être prise en compte et le Milan AC pourrait facilement changer de dispositif en passant aux 4-4-2 sans besoin d’investir sur un autre joueur.

La fin de saison sera déterminante pour André Silva, il sait pertinemment qu’il doit retrouver son niveau du début de saison sinon le risque de retourner à Milan et de devoir trouver une autre solution est probable. Affaire et dossier à suivre !

Florian Sapetti



Lire aussi