Le Duel : Bonaventura VS El Shaarawy

Par Matteo Pogliani publié le 13 Mai 2016

Le Duel

Coin rouge : Giacomo Bonaventura

Dernier effort pour le miracle

Jack est un numéro 10 sans l’être vraiment, ou peut-être un ailier gauche sans vraiment marquer le pas sur le côté, ou bien encore une mezz’ala à vocation offensive qui déploie petit à petit ses ailes. Enfin, Bonaventura est le leader de cette équipe sans pour autant s’affirmer comme tel. C’est peut-être là un des défaut majeur de sa saison qui a été très bonne. 6 réalisations et 10 passes décisives en Serie A, il tente tant bien que mal de mener, avec son acolyte Bacca, la barque milanaise loin de la dérive. Ce n’est pas pour rien qu’il est l’une des seules notes positives de cette course à l’Europe qui arrive à son terme. Et justement, c’est l’occasion où jamais, juste avant l’Euro, de prendre l’équipe sur ses épaules et de faire la différence.

Face à la Roma ça donne quoi ?

Auteur d’un seul petit but et d’aucune passe décisive en huit rencontres disputées face à la Louve, Jack ne peut se prévaloir de statistiques en sa faveur. Et pourtant, nul ne doute qu’il sera au grand rendez-vous de samedi soir, lui qui fait de son envie et de son abnégation deux qualités appréciées par tous les tifosi rossoneri. De quoi enrichir ce tableau encore vide.

Coin jaune : El Shaarawy

Le but de l’ex lui tend les pieds 

On l’a souvent répété, l’arrivée du Faraone du côté de l’Olimpico a fait du bien tant à la Louve qu’à lui. Plus décontracté, il s’exprime avec continuité depuis janvier avec notamment sept buts et deux passes décisives en 15 rencontres. De belles statistiques, et quelques belles performances. Une arrivée vécue comme une réelle bouffée d’air après la mauvaise passe monégasque. Les qualités techniques ne s’oublient pas si vite, l’entente avec ses coéquipiers se perfectionne et l’envie d’impressionner son monde et de décrocher par la même une place pour l’Euro sont palpables. Une dernière rencontre à hauts enjeux, et un but face à son club formateur pourrait surtout, en cas de mauvais résultat du Napoli, envoyé les romains directement en Champions League. Ça ne serait pas la première fois que ça arrive.

Face au Milan AC ça donne quoi ?

L’international italien n’a pas encore marqué face au Milan. Il n’a tout simplement encore jamais affronté les rossoneri jusqu’à maintenant. Il y a une première à tout…

Et le vainqueur est …

Rencontre au sommet, duel à la hauteur. Les deux joueurs auront à cœur de s’illustrer pour atteindre les objectifs fixés par leur équipe, et pour montrer une dernière fois avant la liste qu’ils méritent d’être du voyage pour l’Euro. Avantage à Bonaventura tout de même, le costume de libérateur (avec bien sur un faux pas de Sassuolo dans le même temps) lui irait parfaitement au regard de la saison disputée avec les rossoneri.

Matteo Pogliani

Rédacteur



Lire aussi