Le côté droit du Milan AC passé au peigne fin

Par Julien Camarda publié le 26 Août 2020
projet-prolongation-pioli

Le Milan AC a investi pour son côté gauche l’an dernier, il devra en faire de même avec le flanc droit cette année. Effectivement, le trio Paolo Maldini – Zvonimir Boban – Frederic Massara a réussi des transferts intéressants à l’image de Théo Hernandez recruté en provenance du Real Madrid contre un chèque de 20 millions d’euros. Le latéral gauche français est l’une des grandes satisfactions du club de la dernière saison avec 6 buts et 5 passes décisives. L’autre recrue phare se nomme Ante Rebić. Bien que son réveil ait été tardif, le Croate totalise 11 buts et 3 passes décisives. Il évolue principalement côté gauche de l’attaque des Rossoneri. Arrivé sous la forme d’un prêt, le club de Via Aldo Rossi cherche aujourd’hui à le récupérer définitivement.

Sur le côté droit, les investissements sont moindres et si le Milan AC souhaite revenir sur le devant de la scène, il faudra se renforcer intelligemment. Mais avant de recruter, il faudra se séparer d’un ou de plusieurs éléments. Paolo Maldini précise également : « Les opérations qui seront menées seront ciblées, nous ne voulons pas tromper nos fans parce qu’il n’y aura pas de grands coups. […] Nous sommes attentifs à chaque opportunité, en essayant toujours d’améliorer l’équipe. »

Davide Calabria

Formé au club, le latéral italien a vécu une saison compliquée. Il a participé à 25 matchs de Serie A pour 1 but et 1 passe décisive. Mais il est loin d’avoir convaincu. En début de saison, il est préféré à Conti mais peu à peu, la situation s’inverse et il devient son remplaçant.

Son contrat court jusqu’en 2022 et en conférence de presse Frederic Massara ferme la porte à un départ : « C’est un footballeur fiable et une garantie. Nous ne le considérons pas sur le marché ». Les deux clubs de Séville, le FC Séville et le Bétis Séville, sont tout de même intéressés par son profil.

Andrea Conti

Recruté en 2017 en provenance de l’Atalanta, Andrea Conti a été souvent blessé. La saison dernière, le défenseur italien a pris part à 23 rencontres de Serie A pour 2 passes décisives. Stefano Pioli lui a souvent fait confiance et sa complémentarité avec Samu Castillejo est un plus pour le Milan AC. En fin de saison, il s’est de nouveau blessé au genou, laissant plus d’espace à Davide Calabria. Les dirigeants milanais attendent sûrement plus d’un joueur acheté 24 millions d’euros. Son contrat expire en 2022.

Alexis Saelemaekers

Arrivé en janvier dernier sous la forme d’un prêt payant de 3,5 millions d’euros, l’international Belge espoirs répond au profil d’ailier droit. Venu combler le départ de Suso au FC Séville, le numéro 56 rossonero a participé à 13 matchs de Serie A pour 1 but et 1 passe décisive. Il s’est montré intéressant sur le couloir droit si bien que le Milan AC l’a recruté définitivement. Il est milanais jusqu’en 2024. Plutôt ailier, Saelemaekers peut aussi jouer défenseur. Et si c’était lui la recrue pour le couloir droit ?

Samu Castillejo

Arrivé en provenance de Villareal en 2018, le numéro 7 rossonero évolue en tant qu’ailier droit. Il a récupéré la place laissée libre par le départ de Suso rentré au bercail. La saison dernière, l’Espagnol a participé à 22 rencontres de Serie A pour 2 buts et 3 passes décisives. Sa blessure contractée à la 30 ème journée a laissé de l’espace à Saelemaekers. Mais il a su revenir et inscrire 1 but et 1 passe décisive lors de la dernière journée. Les dirigeants milanais devraient compter sur lui la saison prochaine, il est sous contrat jusqu’en 2023.

Pierre Kalulu

Il est pour l’instant la dernière recrue des Rossoneri. Arrivé en provenance de l’Olympique Lyonnais, le jeune latéral français de 20 ans a décidé de traverser les Alpes pour signer son premier contrat professionnel. Pierre Kalulu est prometteur mais n’a pas encore évolué au haut niveau. Avec son recrutement, le Milan AC prépare sans doute l’avenir. Pour sa première année en rouge et noire, il sera dans l’ombre d’un latéral plus expérimenté afin de grandir sereinement.

Serge Aurier

Un temps annoncé au Milan AC, l’Ivoirien de 27 ans ne devrait pas rejoindre la Lombardie. En conférence de presse, le directeur sportif rossonero dément tout intérêt : « C’est un grand joueur de Tottenham, mais pour l’instant, il n’y a pas de conditions pour penser à lui. Il n’est pas un objectif dans ces conditions. » Le défenseur de Tottenham aurait une autre porte de sortie en Allemagne avec le Bayer Leverkusen.

Denzel Dumfries

Autre piste pour le flanc droit, c’est celle menant à Denzel Dumfries, l’arrière droit du PSV Eindhoven. Le profil de l’international néerlandais est intéressant : rapide et athlétique il se projette vers l’avant et participe à l’animation offensive de son équipe (7 buts et 3 passes décisives en 25 matchs d’Eredivisie). A ce jour, son profil ressemble à celui de Serge Aurier tout en étant plus jeune, 24 ans pour le Néerlandais, 27 ans pour l’Ivoirien. L’an dernier, les Rossoneri avait prêté Ricardo Rodriguez au club néerlandais, depuis transféré définitivement au Torino. Reste à savoir pour quel montant le club d’Eindhoven laisserait partir son capitaine.

Brahim Diaz

Le Milan AC s’intéressait au milieu de terrain madrilène Brahim Diaz. Le jeune espagnol de 21 ans sort d’une saison maigre en Liga avec le Real Madrid, seulement 60 minutes de temps de jeu. L’ancien de Manchester City est polyvalent et peut jouer en tant que milieu offensif ou ailier droit/gauche. La piste privilégiée serait un prêt avec option d’achat. Paolo Maldini pourrait faire marcher ses bonnes relations avec le champion d’Espagne pour conclure l’opération.

Pour l’instant, le Milan AC n’a pas véritablement frappé sur le mercato comme ont pu le faire les concurrents. Il faut dire que la priorité des dirigeants rossoneri est de prolonger les cadres tels que : Zlatan Ibrahimovic et Gianluigi Donnarumma.

Julien Camarda

Rédacteur



Lire aussi