Le cas Nainggolan

Par Nadhem Korbi publié le 31 Déc 2018

Même s’il est encore tôt de dire que le transfert de Radja Nainggolan à l’Inter est un flop, il faut avouer que le club lombard attendait beaucoup plus de ce que le milieu de terrain belge a donné. Pire encore, Nicolo Zaniolo, qui est parti à l’AS Roma dans le cadre du même transfert, commence à s’éclater avec le club de la capitale. De quoi susciter un sentiment de regret chez le tifoso interistes.

Le bilan après une demi-saison

3 buts en 16 rencontres. Rien d’alarmant puisque c’est aux alentours de la moyenne réalisée chaque année par le Belge. Il n’a d’ailleurs dépassé la barre des 10 buts par saison qu’une seule fois dans sa carrière. Le vrai problème qui a dérouté le coach et la direction du club est son temps de jeu. Si Spalletti veut bien s’appuyer sur son Ninja dans le 11 de départ, ce sont les pépins physiques de Nainggolan qui l’ont empêché de jouer régulièrement. En 19 matchs de championnat, il n’a joué que 9 rencontres en tant que titulaire. Dans la compétition reine, la Champions League, où il est considéré comme l’un des éléments les plus expérimentés de l’effectif, il a démarré 4 rencontres mais n’a terminé aucun. Au match retour, face à Barcelone, il n’a pu jouer qu’une heure puisqu’il revenait fraîchement d’une blessure. Et face à Tottenham, à Wembley, il n’a même pas pu terminer la 1ère mi-temps, obligeant ainsi Spalletti à sacrifier un changement. Sans oublier qu’il n’a pas participé au dernier match décisif face au PSV qui a vu l’Inter quitter la compétition par la petite porte. Il ne faut donc pas cacher la vérité amère : La condition physique de Nainggolan est un gros problème sur la table du club nerazzurro !

La conduite extra-sportive

En plus de ses soucis sur le terrain, le vie privée du belge a aussi une part de responsabilité non négligeable dans son début de saison délicat. Des soirées en boite de nuit, des arrivées tardives aux entraînements et d’autres déroutes. Les tifosi n’ont pas caché leur colère vis-à-vis de cette attitude. Certains ont même pensé que l’Inter s’est faite arnaquer en laissant filer l’ancien diamant de la Primavera du club, Nicolo Zaniolo, dans l’opération Nainggolan. Le club a finalement décidé de le sanctionner la semaine dernière par une mise à l’écart avant le match crucial face à Napoli ainsi qu’une amende de 100 k€. Les médias sont même allés plus loin en disant que l’Inter va essayer de le vendre pendant le mercato d’hiver. Une information directement niée par Piero Ausilio. Le joueur est revenu dans le groupe à l’occasion de la dernière rencontre face à l’Empoli et a même joué un bout de match en seconde période. Les Nerazzurri ont besoin de leur Ninja dans la 2ème partie de la saison. Avec 3 compétitions à jouer et de grandes ambitions pour dénicher quelques chose cette année, Nainggolan semble avoir un coup à jouer. Il est l’un des cadres de ce groupe relativement jeune. Et ses déroutes ne jouent pas vraiment pour lui. Arrivera-t-il à rectifier le tir ? Seul l’avenir nous le dira.

Nadhem Korbi

Rédacteur



Lire aussi