Le carnet de notes de l’Euro : Leonardo Bonucci, le retour du grand Leo

Par Matthieu Pianezze publié le 15 Juil 2021
Crédits

C’est l’histoire d’une incroyable résurrection ! Celle de Leonardo Bonucci au cours d’un Euro mené d’une main de maître par un joueur pourtant en grande difficulté ces derniers mois d’un point de vue défensif. Souvent raillé par ses propres tifosi à la Juventus pour des prestations en deçà de son statut, Leo s’est remis au niveau sous l’égide de Mancini et nous a sorti un Euro taille patron.

Solidité et relances soignées

Habitué à souffrir ces derniers mois dans les duels face aux attaquants adverses, que ce soit en Serie A ou en Champions League, le numéro 19 italien a monté le curseur durant ce mois de compétition. Aligné aux côtés de son fidèle compagnon Chiellini et durant deux rencontres par un bon Acerbi il a réalisé un Euro de haut niveau. D’abord par sa capacité à défendre en restant debout et en évitant de se faire dribbler à tout va comme il est coutumier du fait avec la Juventus. Même si le physique de Arnautovic en 8ème l’a quand même gêné. Ensuite, on a retrouvé du grand Leo à la relance, que ce soit dans le jeu long ou dans le jeu court il a été quasiment impérial. On a tous encore en tête sa magnifique ouverture en finale, dans la profondeur pour Berardi sur près de 50 mètres, qui a failli être conclu par l’ailier de Sassuolo.

Son duo avec Chiellini semblait même revenir à ses plus grandes heures avec une complémentarité et une solidité de tous les instants. A chaque duel gagné, les deux frères de la Nazionale se tapent dans les mains et leurs visages puaient la rage de vaincre. Leo a également fait preuve d’une redoutable efficacité en égalisant en finale face à l’Angleterre, en poussant au fond des filet un ballon qui traînait dans les 6 mètres tel un Pippo Inzaghi. Il a également converti ses deux tirs au but lors de la demi-finale puis de la finale. Cela faisait très longtemps que l’on ne l’avait pas trouvé aussi solide mentalement. Merci Leo !

Ses notes*

Phase de poules : 6,5

Phase à élimination directe : 6,5

Finale : 7,5

Moyenne : 6,8

Un Euro réussi pour Leo à 34 ans et 109 capes en Nazionale. Il devrait continuer à tenir un rôle de leader au sein de cette équipe durant les qualifications à la Coupe du monde 2022 et durant la Ligues des Nations à l’automne. Néanmoins, il devra remonter le curseur de ses performances en club et se montrer régulier dans la durée pour satisfaire Allegri avec lequel les relations étaient parfois tendu à la Juventus.

*Le barème utilisé est italien

Matthieu Pianezze

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.