Le carnet de notes de l’Euro : Emerson, la roue de secours du flanc gauche

Par Boris Abbate publié le 16 Juil 2021
Crédits

En temps normal, lors d’une crevaison inopportune en voiture, la roue de secours est peut être la meilleure invention qu’il existe. Placée dans le coffre ou sous l’automobile, cette dernière permet alors bien souvent de reprendre la route et d’oublier rapidement toute mésaventure. Avec sa Nazionale, Roberto Mancini a ainsi pu confirmer la chose. Puisque après la crevaison de sa mobylette Spinazzola, le technicien italien a pu compter sur la présence d’Emerson pour reprendre la route et tracer tout droit vers la victoire finale de l’Euro.

Il est presque parvenu à faire oublier Spinazzola

A 26 ans et après une saison passée dans l’ombre, Emerson a ainsi eu le mérite de quasiment faire oublier l’un des meilleurs joueurs de la compétition. Barré en club à Chelsea par la présence de Ben Chilwell et compagnie, l’ancien de l’AS Roma a en effet passé la plupart de son temps à se bouffer les doigts sur le banc londonien cette saison. Pourtant, l’Italo-brésilien est toujours resté dans la tête de Roberto Mancini et a toujours fait partie des plans de l’ancien entraineur de Manchester City. Pour cet Euro 2020, Emerson est donc logiquement parti avec le groupe azzurro, mais son statut a légèrement changé avec la nouvelle dimension prise par Leonardo Spinazzola.

Toujours remplaçant pour faire souffler la mobylette infatigable de l’AS Roma, le joueur s’est ainsi vu cantonner à un rôle assez difficile à avaler, avec des petits bouts de matchs par si et par là, ou alors des titularisations lors de rencontres peu importantes. Preuve en est avec ses 90 minutes graillées contre le Pays-de-Galles lors du dernier match de la phase de poules de l’Euro, qui comptait quasiment pour du beurre. Mais Emerson a pu compter sur un coup du sort pour sortir de l’ombre. Avec la blessure de Spinazzola, l’Italien s’est rapidement retrouvé avec une mission de poids : parvenir à faire oublier le meilleur joueur italien et le meilleur joueur de l’Euro jusqu’ici. Chose qu’il est finalement parvenu à réaliser, tout en sortant d’une saison difficile marquée par un manque de rythme évident. Chapeau !

Ses notes*

Phase de poules : 6,5

Phase à élimination directe : 6,5

Finale : 6,5

Moyenne : 6,5 

Titulaire face à la bande à Ramsey et Bale en poules, Emerson a donc repris le couloir gauche laissé vacant par Spinazzola contre l’Espagne et l’Angleterre. Avec des caractéristiques bien différentes du joueur de l’AS Roma, le garçon de Chelsea est tout de même parvenu à se fondre dans le collectif italien tout en continuant de se montrer dangereux sur le flan gauche offensif, arme forte de la Nazionale de Mancini. En manque de rythme évident après une saison passée à gratter le banc, Emerson aura surtout impressionné par sa résistance physique et sa capacité à tenir les matchs et les minutes. Puisqu’il ne faut pas oublier que le bonhomme a du se coltiner deux prolongations d’affilées dans les dents et dans les pattes. Pour la suite des aventures et notamment la Coupe du Monde 2022, Roberto Mancini sait en tout cas sur qui il peut compter pour faire souffler Spinazzola.

*Le barème est italien

Boris Abbate

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.